PARTAGER

Cheikh Yérim Seck ne recule pas. Après avoir suscité l’indignation des internautes, le journaliste signe et persiste : «Seule la guerre peut amener la paix en Casamance». Pour lui, l’armée connait la position des rebelles et qu’il faut les déloger de force pour avoir la paix.

Cheikh Yérim Seck signe et persiste : «Seule la guerre peut amener la paix en Casamance». Sur la Tfm, le journaliste a tenu à « clarifier son point de vue » sur la question. Il n’a pas « dit qu’il faut aller tuer les femmes, les enfants et les personnes innocentes » mais «La guerre est une opération chirurgicale. On peut géo-localiser des ennemis. Les renseignements généraux savent ou se trouvent les rebelles, la preuve on les a arrêtés. Donc l’armée connait la position ». Le journaliste estime que «Cela fait plus de 30 ans qu’on négocie mais il y a toujours des problèmes. Tous les pays en Afrique qui ont une rébellion ont fait la guerre pour s’en débarrasser. Les rebelles n’ont pas envie que ça s’arrête à cause du trafic de bois et de chanvre indien. On a beau négocier mais ces trafics rapportent de l’argent et les rebelles vont s’y atteler jusqu’à ce qu’on les en prive. Et la seule façon d’y parvenir c’est de faire la guerre». Pour Yérim Seck, on « aura beau réglementer le trafic de bois mais la présence des rebelles entraine une insécurité dans la zone et rendent les efforts vains ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here