PARTAGER

Un bon danseur de mbalakh doit savoir bondir et faire plein de contorsions. Et dans ce domaine, nombre de nos célèbres musiciens sénégalais sont très doués. La souplesse de leur échine ne peut se comparer qu’avec la mobilité de leurs muscles faciaux, dressés à dégager des larges sourires aux hommes (et femmes) de pouvoir. Regardez ! L’avion de Jammeh n’avait pas encore commencé à rouler sur le tarmac de Yundum pour se rendre à Conakry que tous ceux qui, hier, chantaient ses louanges à coups de grosses enveloppes s’étaient déjà tournés vers son vainqueur, avec des larges sourires, pour l’assurer de leur attachement. Et arrêter la date des concerts pour la fête d’investiture à Banjul, sans doute ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here