PARTAGER

«Freedom and liberty». Les Banjulois  ont scandé ces mots pendant une trentaine de minutes lorsque les soldats sénégalais, sous la bannière de la Force ouest africaine (Eco­mig), ont transformé la State House, le Palais présidentiel, en leur quartier général. En cet après-midi de dimanche, les Gambiens ne croyaient toujours pas à la reddition de leur désormais ex-Président. Il a fallu que les soldats sénégalais arpentent le boulevard 24 Independance Drive pour qu’ils croient enfin que Yahya Jam­meh est parti. Sous les ovations du public, les soldats marchaient sur les honneurs. «Dieu­reudieuf, welcome to Gam­bia», criaient à pleins poumons les populations libérées de 22 années de dictature.

badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here