PARTAGER

Le Président fait des tournées économiques sur l’étendue du territoire, pour examiner de visu  l’état de réalisation de ses ambitieux projets pour le pays. Ces déplacements ont eu comme effet de donner le tournis à une opposition en panne d’idées et engluée dans des considérations les unes plus débiles que les autres. Pendant ce temps, le Peuple souverain et averti fait preuve de discernement.
Il est évident que notre pays subit une véritable cure de jouvence depuis l’élection du Président Macky Sall en mars 2012. En l’espace de cinq ans, l’ingénieur  géologue a réussi la prouesse de mettre notre pays dans la rampe de l’émergence, avec comme résultats généraux plus d’assurance pour les populations, plus de kilomètres de routes, de pistes et de autoroutes, plus d’espoir pour le monde rural bénéficiaire d’un Program­me d’urgence de Développement communautaire (Pudc) innovant et efficient, plus de sécurité sociale avec les bourses aux plus démunis, la baisse du coût de l’électricité, le plan d’assainissement de dix villes, plus de reconnaissance au monde religieux avec des infrastructures de qualité, plus de stabilité avec une Casamance pacifiée et réconciliée avec elle-même, plus de transparence dans la gestion des deniers publics, plus de responsabilité des collectivités locales avec une territorialisation des politiques publiques plus que cohérente.
La liste est loin d’être exhaustive. La multiplication des réalisations est telle que l’opposition a perdu le Nord et se confond dans ses prises de position, les unes plus enfantines que les autres.
Il en est ainsi de la vaste campagne de désintoxication menée par une faction de loosers qui, au lieu de nous proposer quelque chose de crédible, s’attaque à la personne du Président et à sa famille. Je suis persuadé que dans le monde, il n’y a pas une opposition aussi indigente en arguments et aussi insipide que la nôtre. Sur l’affaire Khalifa Sall, nos amis pourfendeurs parlent d’instrumentalisation de la justice à la place d’une argumentation convaincante pour dé­douaner l’édile de Dakar accusé du détournement de 1,8 mil­liards. Ce montant, signalons-le, est l’équivalent du coût de construction de 360 salles de classe. Cette opposition-là, composée de doux rêveurs, ne peut nous mener nulle part. L’entreprise de destruction de cette race d’égoïstes est vouée à l’échec. Oisifs, négatifs et sans foi, ces gens se caractérisent par une médiocrité manifeste, qui montre à souhait que nous avons la chance de ne pas les avoir comme dirigeants. Mal­heureu­sement, ils ne se rendent pas compte qu’ils ont affaire avec un peuple mature, qui sait faire preuve de discernement.
C’est un truisme de dire que les Sénégalais sont des gens très avertis. C’est faire preuve d’inintelligence aussi que de croire pouvoir duper ces hommes et femmes qui savent prendre leurs responsabilités quand cela est nécessaire. Fort d’une expérience démocratique qui fait pâlir d’envie beaucoup de nations, notre peuple sait désapprouver toute conduite politique contraire à ses intérêts. Dans la même logique, il sait approuver toute décision entrant en droite ligne de ses aspirations. C’est pour cette raison que les actions déjà menées par le gouvernement et les projets en voie de réalisation continuent de transformer dans le bon sens le vécu des Sénégalais. Ces derniers se rendent compte que leur choix de mars 2012 fut le meilleur.
A ces opposants, désorientés de la première heure, de savoir raison garder et de cesser leurs actions malfaisantes qui ne nuiront en définitive qu’à eux-mêmes. Mais quand on veut empêcher la locomotive de Macky Sall de tourner, on finit par avoir le tournis. Pauvre opposition ! «Le chef de l’Etat est très en avance sur la classe politique sénégalaise», pour reprendre l’heureuse formule de M. Amath Camara, directeur de Cabinet du ministre du Travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions. Il a déjà pris l’avion supersonique de l’émergence au moment où nos amis opposants se morfondent dans leurs contradictions bassement égoïstes et cyniquement rétrogrades.
Mamadou Moustapha FALL
Militant de l’Apr à Pire
Coordonnateur de la Cric
moustaphaby2000@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here