PARTAGER

Commentant son match contre le Sénégal de demain, Alain Giresse a déclaré à Canal+ qu’il connaît bien l’Equipe nationale du Sénégal pour l’avoir coachée de 2013 à 2015. Mais le technicien français garde surtout un œil sur Sadio Mané et Idrissa Gana Guèye, les deux bourreaux des Béninois. Le milieu d’Everton ayant inscrit l’unique but de la partie sur une passe de l’attaquant de Liverpool.
Dans un entretien avec nos confrères de l’Aps, il parle de ces «deux footballeurs en pleine maturité», devenus «leaders» et qu’il a coachés lors de leur première Can en 2015 en Guinée Equatoriale.
«Actuellement, ces deux footballeurs sont en pleine maturité et sont devenus leaders aussi bien dans leur club qu’en sélection nationale. Chez Sadio Mané, il y a déjà cette qualité technique. Et plus il avance, plus il acquiert de la qualité, de la maturité et la qualité tactique. Il a franchi des paliers parce qu’il était doué et a pu éclore», a soutenu Giresse qui dit n’être pas «loin de la vérité» quand il prédisait que Sadio Mané gagnera un jour le Ballon d’or africain.
Quid de Gana Guèye ? «Il a progressé et a pu donner la pleine mesure de ses qualités en jouant contre les meilleurs dans un championnat très relevé», a dit le technicien français qui va sûrement donner des consignes à ses joueurs dans l’optique de surveiller les deux locomotives de l’animation offensive des Lions.

Khazri, le «Monsieur balles arrêtées»
Mais en face, les coéquipiers de Cheikhou Kouyaté vont devoir se méfier du joueur de Saint-Etienne, Wahbi Khazri, le plus en vue dans l’Equipe tunisienne. Surtout dans sa spécialité : les balles arrêtées où il excelle. Il estime cependant que le Sénégal est un gros morceau pour eux, mais qu’ils ne manquent pas de moyens pour s’imposer. «On est très content on a fait un match très sérieux. On a retrouvé ce qui nous manquait dans les phases de poule. On est monté en puissance au niveau du jeu. Et j’espère qu’on va continuer comme ça parce qu’on a un gros morceau en demi-finale. On sait que ce ne sera pas facile, on sait qu’il y aura une très belle équipe en face avec des joueurs talentueux, mais on en a aussi de notre côté. Il faudra mettre beaucoup d’ingrédients, faire beaucoup d’efforts et être efficaces sur les deux surfaces pour remporter ce match», affirme l’attaquant tunisien au micro de Canal+ Sport.

Un vrai problème de gardiens
Giresse devrait cependant gérer avec tact son problème de gardiens. Comme le confirme Zied Jaziri, directeur sportif de l’Etoile Sportive du Sahel. «Nous avons un gros problème puisque les deux portiers de la sélection ne sont pas compétitifs en ce moment. Mathlouthi et Ben Cherifia ont besoin de jouer». Fautifs suite à des boulettes, Giresse a été d’ailleurs obligé de les changer lors des deux premiers matchs de poule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here