PARTAGER

De nos jours, beaucoup de gens se posent la question d’où vient le sous développement de l’Afrique. De même il est difficile de comprendre la thèse justifiant que la première civilisation est née en Afrique, plus précisément en Egypte antique, et que cette terre mère fut la première puissance mondiale. Cependant toutes ces suites illogiques constituent des questions qui nous taraudent l’esprit.
D’après moult investigations, il a été trouvé que les connaissances scientifiques et technologiques sont nées en Egypte antique. En effet ces connaissances ont été qualifiées de connaissances ésotériques, donnant à certains adeptes d’avoir l’opportunité d’accéder à ces connaissances. Ce qui signifie que ces connaissances n’ont pas été vulgarisées comme ça se fait actuellement.
Nul n’ignore que les premières écritures sont nées en Egypte, il s’agissait les hiéroglyphes, simplifiés jusqu’à donner l’alphabet français. Et que Thalès et Pythagore sont partis en Egypte pour se ressourcer de la science.
Malheureusement après le déclin de l’Egypte, l’histoire a retenu que tous les documents ont été volés et casés au niveau du Vatican. La preuve en est que pour théoriser le champ magnétique, Nicolas Tesla est même parti au Vatican pour se ressourcer, après l’avoir découvert, il a donné l’unité du champ magnétique le Tesla.
En effet, cette découverte du champ magnétique fait partie de l’un des piliers qui a révolutionné la science et la technologie. C’est ainsi que Laplace use de ce champ magnétique afin de découvrir la force qui fait marcher tous les moteurs, appelée force de Laplace. En outre, cette découverte du champ magnétique a permis d’engendrer du courant électrique par simple variation du flux magnétique. Il est clair que tout ce système a permis d’enregistrer une importante avancée technologique et scientifique.
De même, l’invention de l’ordinateur numérique prend ses racines en Afrique. Ainsi le code Bamana, d’origine africaine, qui a été introduit en Espagne au Xllème siècle, a fait son entrée chez les alchimistes sous le nom de la géomancie. Leibniz, le mathématicien allemand, s’inspire de cette géomancie afin de créer le code binaire 1 0. C’est à ce moment que George Boole a pris le code binaire de Leibniz et a créé l’algèbre de Boole qui a servi à Neumann de créer l’ordinateur numérique.
Du coup, on peut dire sans ambages que l’électronique actuelle a commencé en Afrique. Malgré tous ces acquis qu’avait l’Afrique, cette dernière est victime d’un appauvrissement graduel dû à une occupation prolongée des étrangers en Egypte antique, ce qui a valu aux noirs africains de quitter et de se disperser partout en Afrique. En plus, cet appauvrissement est dû du fait de ne pas vouloir divulguer les connaissances et ayant préféré les garder dans les temples du savoir.
Par ailleurs on a l’habitude de dire, en Afrique, un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle car détenant toujours des connaissances non partagées.
Contrairement aux Européens qui, une fois qu’ils aient largement puisé en Afrique, ont démocratisé le savoir, tout le monde en a eu l’accès. C’est ce qui justifie aujourd’hui une Europe organisée et ayant un niveau de développement beaucoup plus élevé que le nôtre.
Après avoir bien dépassé l’Afrique, elle s’intéresse à la traite négrière puis passe par la colonisation en finissant par l’impérialisme, toujours dans le but de vouloir tirer profit de cette pauvre Afrique.
De ce fait on assiste aujourd’hui à une Afrique exploitée, pillée, dépendante qui finalement tire le diable par la queue.
Définitivement on parle d’une Afrique sous-développée.
Cependant il n’est jamais trop tard.
La renaissance africaine ?

Matar DIADIOU
Professeur de Mathématiques
au Lycée de Diohine (Fatick)
diamakhou@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here