PARTAGER

N’en déplaise aux détracteurs, le Sénégal est véritablement un pays de droit. Malgré tous les efforts fournis par le régime du Président Macky Sall dans tous les domaines, de vastes campagnes d’intoxication, de désinformation, n’ont cessé d’être menées par une opposition tantôt rancunière, tantôt de mauvaise foi, rien que pour toiser la personne du Président Macky Sall. Que n’ont-ils pas fait depuis 2012, pour saper le moral des Sénégalais, pour tirer sur tout ce qu’entreprend le pouvoir, sans jamais donner d’alternatives crédibles.
Que n’ont-ils pas dit et fait lors du référendum passé, s’agitant de manière cruelle avec des invectives, croyant naïvement que le Non allait l’emporter. Je me souviens encore de la promesse de M. Abdoulaye Wade depuis l’Hexagone, de tenir une conférence de presse le mardi qui suivait le référendum…. leurs faits et gestes se multiplient pour rendre ingouvernable ce pays, allant surtout d’intoxication à manipulation de l’opinion.
D’appel en appel, Monsieur le président qui s’est inscrit dans le temps de l’action, n’a cessé d’avoir en face ces agitateurs prompts à tout pour qu’il échoue dans sa noble tâche. Mais en vain. Malgré des foyers de tension ouverts çà et là, et itinérant à la marche de tout pays, jamais promptitude n’a été aussi mise en branle par une administration pour juguler chaque problème. Que ce soit la santé, l’éducation, le social, avec récemment les éleveurs, le sport… rien, rien n’est laissé en rade par monsieur le Président, pour assister et être auprès de son Peuple.
N’en déplaise donc à d’aucuns, le bilan est largement reluisant et susceptible d’être expliqué dans l’humilité, la fermeté et avec une farouche détermination à ce vaillant Peuple sénégalais, aux fins de barrer la route à l’intoxication, la désinformation.
A côté de cet exécutif qui travaille sans relâche, jamais une Assemblée nationale n’a été aussi travailleuse, malgré le populisme à outrance de certains parlementaires rongés par cette même rancune et autres mauvaise foi.
Idem pour dame justice, où des hommes et des femmes valeureux qui travaillent toujours avec sérénité, subissent des attaques inappropriées, dénuées de tout fondement.
Avec les dossiers agités ces jours-ci, celui de M. Karim Wade est des plus farfelus, car ses partisans ou affidés savent pertinemment qu’il n’est point éligible, ayant écopé d’une peine de plus de cinq ans. D’où leurs nombreuses ruses et astuces, essayant un link avec le dossier de M. Khalifa Sall qui est toujours en instance, avec l’appel introduit, et récemment avec l’arrêt de la Cedeao, où le Sénégal, en bon pays digne, est signataire.
Point besoin de jeter le flou dans l’esprit des gens. Si réellement le Sénégal n’était pas un pays de droit, tout ce processus procédurier n’aurait eu lieu. Les points de l’arrêt de la Cedeao sont très clairs, et l’affaire étant toujours pendante, s’y prononcer risque de faire mouche.
Si la loi dit que des vices de forme dans la procédure peuvent annuler une procédure, malgré une faute établie, à mon humble avis, j’ai une foi ardente en notre justice pour dire le droit. Quoique dure la loi, c’est la loi ; et nul n’est mieux placé que le juge pour interpréter et dire le droit, suivant son intime conviction.
Donc, point de relation entre deux dossiers typiquement opposés, pour essayer de mettre le chaos dans ce pays. Ce sera peine perdue, car le Sénégal est doté de très fortes institutions qui marchent, et d’un Peuple très réfléchi.
D’ailleurs, en rebondissant sur la fameuse caisse d’avance, objet de tant de turpitudes, point besoin de rappeler qu’elle n’est pas une caisse noire ou politique, et d’en appeler à la magnanimité de M. le président de la République, chef de la Nation tout entière, d’user de toute prérogative appropriée pour doter l’institution municipale d’une caisse noire ; car nul n’ignore l’aspect social d’une mairie dans notre pays, et qu’à l’instar des institutions régaliennes qui en disposent, la mairie est des plus aptes pour en avoir, vu son aspect social, et de proximité d’avec les populations.
Condition sine qua non pour clore toute polémique ultérieure, à la lumière de la prouesse faite par M. le président de la République quant au règlement définitif du mandat présidentiel lors du référendum passé.
Vivement dans notre pays, qu’on revienne à l’orthodoxie liée au respect scrupuleux de nos institutions, où des hommes, des femmes de valeur, s’évertuent à la tâche.
Bannis soient ces hommes et femmes, seulement mus par leurs intérêts sordides et revanchards, qui usent d’intoxication, d’invectives pour saper le moral des populations.
A l’heure où, sous l’ère du President Macky Sall, les fameuses découvertes minières et énergétiques renforcent l’espoir et devraient susciter l’unité pour que la bénédiction de ces ressources s’abattent sur nous.
Que Dieu préserve notre pays, le Sénégal, et dote de fortes doses de sérénité à monsieur le Président Macky Sall, pour qu’il continue de bien mener les intérêts du Sénégal.
René DIAGNE
Mouvement jom/Bby

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here