PARTAGER

«Les sociétés minières opérant dans la zone de Ngoundiane exploitent une roche volcanique appelée basalte. Cette roche présente une bonne caractéristique géotechnique d’où son utilisation dans la construction de grandes infrastructures, de bâtiment et travaux publics (Btp) et notamment dans les travaux routiers. La presque totalité de la production de basalte utilisée dans la région de Dakar et environs provient du site de Ngoundiane du fait de sa proximité avec les grands centres de consommation. Sur ce site, 80% de la production sont assurés par les entreprises Gécamines et Cogeca. Ce site a connu son essor depuis l’interdiction de l’exploitation de basalte dans la région de Dakar en 1972. Il faut noter qu’actuellement, à l’exception des réserves au Sénégal oriental, Ngoundiane est le seul site disposant actuellement de réserves considérables de basalte pouvant faire l’objet d’une exploitation durable. En 2019, le volume total extrait et déclaré à l’administration en charge des mines est arrêté à 2 millions 418 mille 160 m3. L’exploitation de ce basalte dans la zone de Ngoundiane a rapporté à l’Etat du Sénégal en termes de redevances minières 1 milliard 285 millions 476 mille 586 de francs Cfa. Les dispositions relatives à l’affectation de 0,5% du chiffre d’affaires hors taxes des sociétés minières au Fonds de développement local ne sont pas encore effectives. Par contre, le projet de texte y afférent est en cours d’élaboration et sera partagé avec les acteurs concernés.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here