PARTAGER

Après une tournée de deux jours dans les régions de Kolda et Sédhiou, le président de la République a procédé ce dimanche, à Bignona, au lancement de la phase 2 du Programme d’urgence pour le développement communautaire (Pudc). Un programme de 300 milliards dont le tiers sera alloué à la région naturelle de Casamance.

C’est au pas de charge que le chef de l’Etat Macky Sall, accompagné du Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et de plusieurs ministres de la République, a effectué sa visite d’une demi-journée à Bignona. Une présence dans la capitale du Fogny, ponctuée d’abord par la pose de la 1ère pierre des travaux de bitumage de la boucle des Kalounayes au carrefour de Diéba à Ouonck. Une route longue de 52 km et qui, avec la Rn6, vont coûter plus de 100 milliards de francs Cfa à l’Etat du Sénégal.
Après les Kalounayes, le président de la République a mis le cap sur la commune de Bignona où il a visité les réalisations de la 1ère phase et procédé au lancement de la 2ème phase de la plateforme économique de Bignona. Lieu où il a également procédé au lancement qui coûte 300 milliards de francs Cfa et dont le tiers va être consacré, selon lui, à la Casamance. Il s’agira pour le Président Sall de bâtir une véritable économie locale dans les contrées les plus reculées de la Casamance dans le cadre de ce nouveau programme. «Nous allons investir 300 milliards de francs Cfa en Casamance entre 2019 et 2022 en vue de bâtir une véritable économie locale jusque dans les communes les plus reculées. Cette enveloppe va permettre de construire la boucle des Kalounayes, les ponts de Baïla et de Diouloulou», a soutenu le chef de l’Etat. Et pour qui 30 postes de santé, 41 forages, 110 km de pistes rurales et la mise en place de 284 équipements et plateformes de services multifonctionnels pour l’allégement des travaux des femmes seront, entre autres, réalisés dans le cadre de cette 2ème phase du Pudc.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here