PARTAGER

L’école inter Etat des sciences et médecine vétérinaire de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar et celle VétaAgro Sup de Lyon, en France, ont noué un partenariat en vue de repenser le métier de vétérinaire. A travers ce jumelage, les deux institutions ont lancé hier à Dakar, une plateforme dénommée Mooc, (Mass open online causes), qui signifie en français Cours de masses ouverts en ligne.
L’objectif visé à travers ce partenariat est de renforcer les capacités des étudiants sur la prise en charge de la santé du cheval.
Après s’être réjoui du choix porté sur son établissement, Yalacé Yamba Kaboré, directeur de l’Eismv, estime que la santé du cheval reste une de leurs priorités. A son avis, le cheval a un rôle social important à jouer dans les différents pays membres de l’école, par conséquent, soutient-il, sa santé doit être une priorité. M. Kaboré a poursuivi que ce nouvel outil de communication, entre en droite ligne avec des perspectives de l’institution, en utilisant les technologies de l’information et de la communication.
Le Mooc est un module de formation composé de thématiques spécifiques au cheval avec différents niveaux d’apprentissage. Il permettra aux étudiants de comprendre les éléments théoriques et éventuellement d’anticiper la pratique du terrain par des démonstrations à l’appui.
Le professeur Omar Niang, coordonnateur du campus franco-sénégalais, s’est félicité du partenariat. Il a également émis le souhait que cette collaboration puisse s’élargir dans d’autres établissements sénégalais pour que les résultats attendus soient beaucoup plus diffusifs.
Thiery Roger, professeur de l’université de VetAgor Sup qui a conduit la délégation, a magnifié le jumelage entre les deux établissements. Poursuivant, il a loué l’apport remarquable de l’Eismv dans la co-construction du plan de formation.
bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here