PARTAGER

Dans le cadre de ses 60 ans d’existence, la Ram vole dans une autre dimension. La compagnie a fait voyager ce mercredi ses passagers à destination de Dakar à bord de son nou­veau Boeing 787 Dreamliner. Arrivé dans la capitale sénégalaise depuis Casablanca, le B787 a été salué en grande pompe à l’Aéroport Léopold Sédar Sen­ghor par les responsables des Ads. Il a été arrosé dès son atterrissage par un jet d’eau pour lui souhaiter sans doute la bienvenue sur le sol sénégalais, qui constitue une destination privilégiée de la Ram qui y assure trois vols quotidiens.
A leur descente de l’avion, les passagers se sont réjouis du confort du vol spécial. Il est construit pour accueillir 274 passagers, dont 18 en classe affaires et 256 en classe économique. «S’agissant du  Dreamliner, il est plus confortable et fait moins de bruit, indique Abdel Ghani El Aissoug, le directeur des Ventes de la Ram. Le Boeing est prévu pour de longues distances.»
Loin de cet instant festif, les dirigeants de la Ram ont été poussés à réagir sur la cherté des billets de la compagnie.   El Aissoug explique : «Il y a le coût élevé des taxes mais aussi le prix du carburant. Nous avons mis en place un tarif jeune et instauré un système de réduction pour ceux qui font aussi le pèlerinage de Fès.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here