PARTAGER

Des moteurs de pirogues exposés, des discours  égrenant les réalisations du Président Macky Sall, des frictions  notées entre partisans des deux parrains de l’événement  Oumar Guèye et Aida Sow Diawara, l’ouverture de la Semaine régionale de la jeunesse de Dakar a trainé les allures d’une rencontre politique pour le parti présidentiel ; un fait lié à un manque d’organisation patent.  De quoi soulever une déception chez de nombreux jeunes venus prendre part à cette rencontre portant sur le thème «La citoyenneté des jeunes pour un Sénégal émergent».  En termes de message fort pour cette plus importante frange de la population, celui lancé par Aida Sow Diawara marraine de la rencontre. «Laisser la politique utiliser vos compétences pour le bien être de tous et ne pas utiliser la politique pour un objectif personnel», a confié à la jeunesse la mairesse de Golf. S’offusquant de l’aspect politique qui a inhibé l’essence même de la rencontre, Abou Sow président du Conseil communal de la jeunesse du département de Rufisque de souligner : «Le gouverneur avait émis des inquiétudes par rapport au parrain et à la marraine. Il avait dit qu’il ne fallait pas choisir des hommes politiques. Pour lui il fallait trouver d’autres cibles. Par exemple choisir un entrepreneur qui a pu émerger et réussir à produire quelque chose grâce à son travail.» Le politique l’a remporté sur l’aspect citoyenneté base même de cette rencontre transformée en un champ de démonstration entre les deux camps. «Les jeunes de Sangalkam ont voulu montrer qu’ici, c’est la base d’Oumar Guèye, pendant que ceux de Guédiawaye ont voulu montrer que Guédiawaye est la base d’Aïda Sow Diawara alors que ce n’est pas ce qui nous a réunis», a-t-il regretté. Sadikh Ndoye ne dit pas le contraire et a étalé toute sa déception. «C’est un meeting politique déguisé et c’est vraiment dommage. La Semaine de la jeunesse doit servir de tribune pour inculquer aux jeunes les bases d’une citoyenneté solide», a-t-il soutenu de fait. Outre les parrains les différents maires apéristes de Rufisque ont participé à la rencontre lors de laquelle le ministre de la Jeunesse Mame Mbaye Niang a décliné la parole.

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here