PARTAGER

Dakar sera à compter de ce mardi, la capitale d’une réflexion sur les femmes grâce aux Sabbar artistiques, prévus du 19 au 24 mars. Ces Sabbar artistiques, qui se veulent espace de rencontre, de dialogue et de réflexion entre plusieurs femmes africaines, afro-descendantes ou noires, vont en effet dérouler de multiples ateliers artistiques et de réflexion dans différents endroits de la capitale que sont entre autres la Fondation Heinriche Böll (cérémonie d’ouverture ce 19 mars), l’Institut Français, le Musée des civilisations noires, la Maison Gorée cinéma, le Ciné banlieue, la Galerie Loman art, la Maison des cultures urbaines de Ouakam…
Ainsi près d’une trentaine de participants sont attendus à ces Sabbar artistiques qui, pour une première édition, misent sur de fortes personnalités issues de tous les horizons socio-culturels et politiques. Aussi notera-t-on la présence d’artistes comme Mbali Dhlamani de l’Afrique du Sud, Anaïs Verspan de la Guadeloupe ou encore Anna Karima Wane du Sénégal, d’écrivains tels que Ken Bugul, Aminata Sow Fall, Ndèye Fatou Kane, Felwine Sarr ou encore Mbougar Sarr, tous du Sénégal. Le monde du cinéma ne sera pas aussi en reste. Sont ainsi attendus à ces rencontres l’Ethio­pienne, Hiwot Admasu Getaneh, ou encore la Tunisienne, Nadja Harek, Caroline Balche de la France. De même des chercheuses, juristes, militantes, blogueurs et hommes des médias tels que Adama Sow, Oumy Régina Sambou, et décideurs politiques ou citoyennes à l’instar Soham El Wardini de la maire de Dakar,… ont signé leur participation aux Sabbar artistiques de Dakar où diverses thématiques seront abordées. Evolution des luttes politiques post 68, Convergences ou divergences des luttes africaines et afro-descendantes, Traversées diasporiques et intersectionnalité, luttes féministes, espaces publics et religieux, politisation sexualité et genre…
Pour l’initiatrice, Rama Thiaw, il s’agit à travers ces ateliers réflexifs féminins de Dakar de participer à l’émergence d’initiatives culturelles pluridisciplinaires où la femme occupe la place centrale : exposition d’art contemporain, projections de films documentaires, expérimentaux et fictions, panels littéraires universitaires, performances artistiques, workshop et débats de fond.
Mieux encore, il s’agit pour elle de voir les femmes s’affirmer et surtout de créer à travers cette première édition des Sabbar artistiques de Dakar, le point alpha d’un laboratoire féminin où les femmes d’Afrique se retrouvent au Sénégal avec leurs consœurs des autres continents dans un esprit d’exclusivité. C’est alors parti pour une semaine de Sabbar artistique !
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here