PARTAGER

La Sapco a organisé hier à Saly une rencontre avec les membres du Cdd de Mbour pour valider le lancement des travaux de Pointe Sarène. Selon le directeur général de la Sapco, M. Bocar Ly, les travaux d’aménagement ont été entamés depuis plus de 3 ans et sont en phase d’être bouclés : «Aujourd’hui, nous sommes en phase de finalisation de l’ensemble des aménagements de base. Il s’agit de faire des routes d’accès, l’adduction d’eau, l’assainissement et l’électrification, mais aussi l’électrification de la station touristique intégrée de Pointe Sarène» a-t-il dit.
A l’en croire, après cette étape, va suivre la phase de développement. C’est en ce sens que trois contrats ont été signés pour que des hôtels se construisent en même temps que les travaux d’aménagement. Poursuivant son discours, il a souligné que cette phase de lancement des travaux va coûter 7 milliards de francs Cfa.
Après l’attribution des marchés, le directeur général de la Sapco a annoncé que les travaux vont durer 18 mois : «Nous avons bon espoir, compte tenu de la situation parce que le financement des aménagements est pratiquement bouclé, les contrats sont signés pour la construction d’hôtels, donc l’amorce du projet est réel. J’espère que d’ici 2019, on verra deux à trois hôtels et la structure de base qui fait que d’autres peuvent venir, parce que la difficulté qu’on avait jusqu’à présent, c’était de finaliser l’aménagement. Donc, le reste va suivre.»
Interpellé sur la situation des populations riveraines qui avaient manifesté pour être indemnisées, le directeur général de la Sapco s’est voulu clair : «Aujourd’hui, l’Etat a fini d’immatriculer ce site de 110 hectares, les impenses ont été évaluées et versées à tous ceux qui avaient des propriétés sur le site, qui ont le droit d’aller réclamer leurs impenses et les fonds nécessaires pour la libération des impenses sont disponibles depuis mai 2015. La plupart d’entre eux sont allés récupérer leurs dus, parce qu’ils ont des droits, mais également des devoirs. C’est un dossier qui n’est pas complètement épuisé, mais qui a bien avancé.»
Selon le préfet du département de Mbour, ce Conseil départemental de développement a permis de rassurer les populations sur les indemnisations.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here