PARTAGER

L’Angleterre a été poussée quatre fois aux tirs au but en Coupe du monde. En 1990 (Allemagne de l’Ouest), 1998 (Argentine) et 2006 (Portugal), les Trois Lions avaient été éliminés à chaque fois. Leur bilan à l’Euro était à peine meilleur. Mais les hommes de Gareth Southgate s’entraînaient depuis le mois de mars à cet exercice. Cela a fini par payer : malgré l’échec de Henderson, l’Angleterre est passée ! Pour la première fois depuis 2006, l’Angleterre est en quarts de finale de la Coupe du monde. Elle aura rendez-vous samedi avec la Suède pour une place dans le dernier carré. Plutôt programmée pour briller lors du Mondial 2022, la jeune équipe des Trois Lions a pu se débarrasser d’une Colombie plus truqueuse que joueuse en l’absence de son meneur James Rodriguez (blessé).
Dans l’ambiance très colombienne, donc magnifique, de l’Otkrytie Arena, les promesses d’un début de match intense, équilibré, n’ont pas été tenues. Kane a mis au-dessus une tête à la suite d’un centre ultra-tendu de Trippier (16e). A la 45e, c’est un Quintero, encore intéressant, qui a menacé Pickford. A la pause, les deux équipes n’avaient cadré qu’une fois chacune. Devenu très fermé, le match s’est débloqué avec le penalty concédé par Carlos Sanchez (il en avait déjà concédé un face au Japon et avait écopé d’un rouge). Harry Kane a ouvert le score et son équipe a longtemps tenu l’avantage. Dans les arrêts de jeu, Uribe a armé une frappe terrible de 30 mètres, claquée en corner par Pickford. Le premier du match pour les Cafeteros… Et le bon, puisque l’immense Mina a inscrit son troisième but de la tête en trois matchs pendant ce Mondial (90e+3). Le 22e but après la 90e dans la compétition.
Sonnés, les Anglais ont coulé physiquement pendant quasiment toute la prolongation. Mais ce sont eux qui ont eu les meilleures occasions, par un tir trop croisé de Rose (112e) et une tête de Dier, tout seul à 10 mètres (114e). La séance des tirs au but a vu Henderson se manquer. Mais Uribe a échoué sur la barre et Pickford a sorti un superbe arrêt face à Bacca.
Le Néerlandais M. Makkelie a eu beaucoup de mal à tenir les joueurs. Il a perdu le fil à la 39e, lorsque Barrios a donné un léger coup de tête à Henderson, qui s’est jeté par terre comme s’il avait perdu un œil. Le geste valait toutefois une expulsion, mais l’arbitre n’a donné qu’un avertissement. Cela a contribué à pourrir le reste du match. La Colombie a passé plus de temps à contester chacune de ses décisions plutôt qu’à jouer. Lorsque Carlos Sanchez a plaqué Harry Kane dans la surface et que M. Makkelie a accordé le penalty, l’attaquant anglais a été contraint d’attendre trois minutes et trente secondes avant de pouvoir tirer. Le reste a été du même acabit. Déjà averti, Young a inexplicablement échappé à l’exclusion à la 92e. Comment un match aussi accroché et un arbitre aussi contesté n’ont pas pu voir rouge ?
lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here