PARTAGER

Quand il s’agit de débuter le jeûne ou de célébrer la Korité, et même parfois la Tabaski, les musulmans, ce n’est jamais (ou presque) la même lune. Quand il s’agit de fermer et d’ouvrir les mosquées, ce n’est pas le même islam. Le coronavirus n’a donc fait que nous rejoindre dans nos «traditions» de divergences. Beaucoup avaient trouvé la décision de l’Eglise de maintenir la fermeture très catholique. Mais de toute façon, c’est l’appel du «muezzin» Macky à rouvrir les lieux de culte de façon générale qui n’a pas été entendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here