PARTAGER

Les cadres de l’Alliance pour la République ont les mots plus durs contre les propos de Aliou Dembourou Sow que ceux employés par le parti. «La Convergence des cadres républicains (Ccr) a suivi avec stupéfaction et indignation la sortie de l’honorable député Aliou Dembourou Sow, relativement aux propos incitant à la violence et pouvant saper la cohésion nationale», lit-on dans un communiqué. Si le document signé par Seydou Guèye avait «regretté» des propos «inacceptables et inopportuns», la structure dirigée par Abdoulaye Diouf Sarr «condamne avec la dernière énergie de tels propos qui heurtent la bienséance et les valeurs cardinales sur lesquelles notre société s’est bâtie depuis plusieurs siècles». Mieux, souligne la Ccr, «ces genres de propos, qui n’honorent pas la République, doivent être définitivement bannis de nos comportements, surtout quand ils sortent de la bouche de hautes personnalités de l’Etat et d’acteurs politiques». A l’endroit du député de Ranérou, les cadres républicains rappellent : «Quand on a la chance et le privilège d’être investi de responsabilités pour faire partie de ceux qui décident au nom du Peuple, on a l’obligation d’avoir un comportement exemplaire, basé sur la retenue, la réserve et l’intégrité morale.» Ils estiment également qu’en tirant les enseignements de cet «épisode malheureux», l’Apr doit être «plus que jamais renforcée dans le fonctionnement de ses instances et dans l’animation à la base pour promouvoir un débat d’idées fécond qui transcende les pratiques et questions qui heurtent les valeurs sociétales de notre Nation». La Ccr appelle donc tous les Apéristes à faire «preuve de dépassement, de retenue, de solidarité agissante et d’engagement militant afin d’accompagner» le Président Macky Sall dans ce «contexte particulier de crise aiguë et multiforme causée par la pandémie de Covid-19».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here