PARTAGER

Depuis le wakh wakheet à la gambienne, les diplomates ne dorment plus que d’un seul œil, occupés qu’ils sont à chercher le moyen de résorber la crise avant qu’elle ne prenne des dimensions incontrôlables. Et on imagine sans peine que la diplomatie sénégalaise soit en première ligne. Normal, après tout, car si l’Afrique doit avaler l’arête gambienne de travers, c’est le Sénégal qui souffrira d’indigestion. Et si envoi de troupes il devra y avoir sur Banjul, ce serait essentiellement des Sénégalais. On a donc intérêt, d’ici, à convaincre Yahya au plus vite de laisser la place à Adama !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here