PARTAGER

Le passage à Dakar de Xi Jinping a permis à plusieurs Sénégalais, autorités et observateurs, de nourrir de rêves d’émergence en couleur. Nombreux sont ceux qui pensent que, maintenant que nous savons détenir du pétrole et du gaz, en plus de nombreuses autres ressources dont regorge le pays, que le Sénégal ne peut plus aller maintenant que dans le sens ascendant. Mais tout cela est encore théorique. Le vrai développement est loin de dépendre des richesses de l’étranger, on le sait depuis bien avant les indépendances. Si nous-mêmes, n’avons pas de vision claire de ce que nous voulons faire de notre développement, comment les étrangers pourraient-ils nous guider, sauf à nous recoloniser ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here