PARTAGER

La grogne contre le concessionnaire de l’autoroute à péage ne baisse pas, si l’on se fie aux journaux et réseaux sociaux. Entre ceux qui exigent la lumière sur la route et dans le contrat, et ceux qui pestent contre le tarif très élevé, il y a ceux qui s’en prennent de manière indiscriminée à tout ce qui ressemble de près ou de loin à des intérêts français dans ce pays. Pourtant, dans toutes leurs récriminations, ces mécontents ont oublié la solution la plus simple : Que l’Etat réhabilite la Rn1 jusqu’à Diamniadio et leur épargne ainsi d’enrichir le Franco-Sénégalais Senac et sa compagnie. Et certainement alors, on n’aura plus à déplorer de tragédie sur la route.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here