PARTAGER

La Ligue démocratique organise son 8ème congrès les 6 et 7 octobre prochain. 3 mois après l’autre 8ème congrès de la Ld-debout.

La Ligue démocratique (Ld) tient son 8ème congrès les 6 et 7 octobre prochain. L’annonce a été faite samedi par le Secrétaire général par intérim, Nicolas Ndiaye, lors d’une conférence de presse. 8ème congrès de la Ld, c’est également sous ce signe que la Ld-debout, aile dissidente du parti, avait marqué son grand conclave du 17 février dernier. Sans les citer, Nicolas Ndiaye précise que la Ld «a tourné la page» de Mamadou Ndoye, Souleymane Guèye Cissé et Cie. «Lors de notre avant-dernière réunion du Bureau politique, nous avions suspendu les camarades de la Ld debout. Ils ont tenu leur congrès. Nous considérons qu’ils se sont auto exclus. Par conséquent, nous n’avons plus à les exclure», déclare Nicolas Ndiaye.
Mais au-delà des animateurs de la Ld debout, devenue un parti politique, la posture du Pr Abdoulaye Bathily fait débat. En s’attaquant au régime de Macky Sall sur beaucoup de sujets en avril dernier au cours du Grand jury de la Rfm, il semble plus proche de la Ld debout que du camp «loyaliste». «Abdoulaye Bathily est un militant de notre parti. Comme tous les militants, nous avons des contacts avec lui. Il est à Madagascar mais nous allons l’informer officiellement de la tenue de ce congrès», rectifie le député de Benno bokk yaakaar.
Ce congrès va définir la position de la Ld par rapport à la Présidentielle de 2019. Alors, la Ld aura-t-il un candidat ? Nicolas Ndiaye fait dans le clair-obscur : «Nous allons sortir de ce congrès avec un projet de société. Un parti est un instrument de transformation sociale. Malheureusement, au Sénégal, on confond la fin et les moyens. La vocation d’un parti, ce n’est pas le pouvoir mais la transformation sociale. Seulement, le pouvoir est un moyen, le meilleur pour la transformation sociale. Un parti peut être dans l’opposition et travailler à la transformation sociale en poussant par ses critiques le pouvoir. On a tellement répété que l’objectif d’un parti est de prendre le pouvoir que c’est devenu un dogme mais c’est une confusion entre la fin et les moyens.»
Par ailleurs, la Ld «regrette» et «condamne» la violence dans le campus universitaire qui, la semaine dernière, a occasionné la mort par balle de l’étudiant Fallou Sène à l’université Gaston Berger de Saint-Louis.

bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here