PARTAGER

Le Real Madrid s’est qualifié pour les demi-finales de Ligue des Champions en éliminant le Bayern Munich au terme de 120 minutes immenses (2-1, 4-2 a.p.). Cristiano Ronaldo a inscrit un triplé, alors que l’arbitrage de M.Kassai a été discutable.

Finale avant l’heure pour beaucoup d’observateurs, le choc entre le Real Madrid et le Bayern Munich a encore été exceptionnel, lors de son second acte. Renversant la semaine dernière à Munich (2-1), le Real devait simplement gérer son avance confortable, mais le risque d’un match cadenassé a été vite évacué. Le niveau a été incroyable pendant 90 minutes au Bernabeu, avec deux équipes offensives. Et pour que la fête soit complète, le Bayern a arraché une prolongation. 120 minutes de bonheur, finalement conclue par une qualification madrilène portant le sceau d’un homme : Cristiano Ronaldo (voir par-ailleurs).
A la pause, 21 tirs avaient déjà été tentés (13 pour le Real, 8 pour le Bayern), un record cette saison en Ligue des Champions. Seuls les buts se faisaient encore attendre. Le Real a globalement dominé la première période, avec des enchaînements rapides, et des contres tranchants. Marcelo notamment n’a cessé de progresser sur son côté gauche. A la pause, la possession penchait en faveur du Bayern, mais les Bavarois avaient du mal à faire mal dans les trente derniers mètres, malgré de bonnes combinaisons sur les côtés.
Le match s’est débloqué après la mi-temps. Après un sauvetage fou de Marcelo (51e, voir par ailleurs), le Bayern a obtenu un penalty, pour une faute de Casemiro sur Robben (52e). Lewandowski, qui avait tant manqué aux Bavarois au match aller, l’a transformé, avec un réalisme froid (53e). Le Real réagit par l’indispensable Ronaldo (76e). Pas le temps de savourer toutefois, puisque le Bayern a repris immédiatement l’avantage, sur un but contre son camp de Ramos (78e). Arturo Vidal, déjà à la limite à plusieurs reprises, a fini par être expulsé par M.Kassai, pour une faute peu évidente sur Asensio (84e).
La prolongation s’annonçait compliquée pour les Bavarois en infériorité numérique. Elle l’a été. Ronaldo a égalisé, en profitant d’une erreur d’arbitrage (105e), puis la machine merengue s’est emballée. CR7 encore (109e), et Marco Asensio (112e) ont assuré la qualification du Real, en route pour conserver son trophée.

Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here