PARTAGER

Dos au mur. Battu 1-0 en huitième de finale aller de Ligue des Champions, Liverpool compte renverser la tendance contre l’Atlético Madrid au match retour ce mercredi soir. Et s’appuiera évidemment sur la magie d’Anfield Road.

A la différence de plusieurs formations européennes, les Reds pourront compter sur leur public pour tenter de renverser la tendance face aux Espagnols qui étaient parvenus à faire tomber le tenant du titre à la surprise générale au Wanda Metropo­litano.
Il faut dire que par le passé, les Anglais ont toujours su s’appuyer sur le mythe d’Anfield. Que ce soit en 1977 (Saint-Etienne) ou récemment contre Dortmund (2016) et surtout contre Barcelone l’an dernier, Liverpool a souvent écœuré ses adversaires lors du match retour à domicile.

Le stade le plus compliqué
«Le slogan ‘This in Anfield’ n’est pas que du marketing, avait confié Pep Guardiola. Il y a quelque chose là-bas que vous ne trouverez dans aucun autre stade au monde. (…) Vous vous sentez tout petit et les adversaires ont l’air de se ruer sur vous. C’est le stade où il est le plus compliqué d’aller jouer en Europe.»
Reste que les Colchoneros ont prouvé qu’ils ont le profil pour poser des difficultés aux hommes de Jurgen Klopp, qui après deux défaites consécutives dont la première de la saison en Premier League (3-0 contre Watford) ont retrouvé le chemin de la victoire contre Bour­ne­mouth (2-1). Et avec Diego Simeone à leur tête, ils sont capables de réaliser l’exploit de sortir prématurément le champion en titre.
Evidemment, les Reds compteront aussi sur leur trio offensif, Sadio Mané-Roberto Firmino-Mohamed Salah, pour rallier les quarts de finale de la C1. En dépit de l’absence de leur gardien-titulaire, Alisson, forfait pour cause de blessure. Du côté de l’Atlético, Morata est incertain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here