PARTAGER

Le Psg accumule les soucis à une semaine de son quart de finale de la Ligue des Champions contre l’Atalanta Bergame à Lisbonne, le 12 août. Après Kylian Mbappé, victime d’une entorse à la cheville, c’est au tour de Marco Verratti d’être au bord du forfait. En attendant le communiqué du Psg ce mercredi soir (hier) après son match amical contre Sochaux (1-0) sur sa situation, le forfait n’est pas encore confirmé et Verratti devrait passer de nouveaux examens ce jeudi pour en savoir plus.
Selon Rmc Sport, qui a révélé l’information, l’Italien souffre d’une lésion au mollet, après de premiers examens réalisés ce mercredi. Le milieu de terrain, excellent contre Lyon vendredi en finale de la Coupe de la Ligue, s’est blessé ce mardi au camp des Loges lors d’un choc avec l’un de ses partenaires.

Un milieu Marquinhos-Paredes-Guèye ?
C’est désormais toute l’équipe de Thomas Tuchel qui boite. Angel Di Maria est suspendu contre Bergame. Juan Bernat, qui a disputé ce mercredi ses premières minutes de la saison en amical contre Sochaux dans le huis clos du Parc des Princes, souffre d’un manque de rythme. Kylian Mbappé, qui n’a pas encore repris la course, demeure incertain pour le début du Final 8 au Portugal. Selon Tuchel, interrogé ce mercredi par BeIN Sports, il possède ainsi peu de chances de débuter la partie. En clair, il pourrait rentrer en cours de jeu si…
Au milieu, Paris pourrait perdre son meilleur élément, celui qui ressort les ballons proprement et permet une première relance efficace avant que Neymar ne s’occupe de l’animation offensive. En l’absence de Verrati, si l’entraîneur allemand de Paris choisit un système en 4-3-3, Marquinhos peut s’installer devant la défense avec Gana Guèye et Leandro Paredes, (les deux ont joué contre Sochaux), en relayeurs. Sans le «Petit Hibou», la perte technique est colossale.
Le club de la capitale perd aussi un homme rompu aux joutes européennes, qui se réjouissait de retrouver une équipe italienne, lui qui est devenu un pilier en sélection nationale. «Nous ne sommes pas encore à 100 %, ce qui est normal après une période d’inactivité aussi longue, déclarait Verratti ce mardi dans la Gazzetta dello sport. Les clubs qui ont repris leur Championnat ont un avantage […] Il est important de se concentrer et d’arriver la tête libérée le jour du match. On doit jouer cette opportunité à fond.»
Avec Leparisien.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here