PARTAGER

Le Jaraaf Dakar s’est imposé 1-0 face aux Togolais de Koroki ce mardi lors du tour préliminaire aller de la Ligue des Champions joué au stade Léopold Senghor. Un petit succès mais bon pour le moral des champions en titre, poussifs en championnat avec zéro victoire après 4 journées.

Il ne fallait pas arriver en retard pour regarder le match Jaraaf-Koroki, comptant pour la manche aller des préliminaires de la Ligue des Champions. C’est en effet à un but matinal que le maigre public du stade Léopold Senghor a eu droit.
On en était seulement à 3 minutes de jeu. Sur l’une des premières incursions dans le camp togolais, Ousseynou Guèye ouvre le score en reprenant du gauche un centre en retrait de son capitaine, Papa Youssou Paye, qui s’est joué auparavant de son garde du corps.
Après avoir été sauvé d’une égalisation sur une tête de Bodzoroma Kokouvi qui a heurté le poteau des buts de Pape Diatta Ndiaye, les poulains de Malick Daf rejoignent les vestiaires avec cette courte avance.
Jouant à se faire peur en seconde période, les champions en titre, tout en réussissant à contenir les multiples assauts adverses, se sont créé de multiples opportunités pour alourdir le score mais sans succès.
Entrés en seconde période, l’expérimenté avant-centre, Benoit Toupane, qui a rejoint les rangs du Jaraaf cette année, Albert Lamane Diéne et Aliou Tendeng ont tour à tour raté l’occasion de corser l’addition afin de faire un voyage tranquille à Lomé dans une semaine.

Malick Daf : «Il y a de la place pour une victoire à Lomé»
Finalement le score en restera là. Mais l’entraîneur des Médinois, Malick Daf, ne veut pas parler de regret. Soulignant que son équipe «a les moyens d’aller gagner à Lomé» et de valider sa qualification au second tour. «Avec tout le respect que je dois à cette équipe togolaise, je dirais qu’il y a de la place pour la victoire à Lomé.» Analysant le match, le coach des «Vert-Blanc» de déclarer : «nous avons fait face à une équipe togolaise qui a évolué avec un bloc médian très bas. Au match retour, elle ne jouera pas comme ça. Elle sortira», a confié le technicien qui reconnaît que c’est «en voulant trop bien faire que ses attaquants ont fait montre d’un excès de précipitation en ratant beaucoup d’occasions».
Si le club de la Médina entend finir le boulot à Lomé, l’entraîneur de Koroki Fc, Bréhima Traoré, ne l’entend pas de cette oreille et compte jouer «un sale tour» aux Sénégalais. «Le coup est jouable. On a une chance de se qualifier. Je me suis fait une idée des qualités du Jaraaf.»
Rendez-vous est pris pour le mardi prochain à Lomé.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here