PARTAGER

Le Fc Bruges de Krépin Diatta a frôlé l’exploit ce mardi en passant à quelques minutes de la victoire sur le terrain du Real Madrid dans le cadre de la deuxième journée de la phase de groupes de la Champions League. Les Blauw en Zwart ont ramené un point de leur déplacement espagnol (2-2).
Le Fc Bruges a une nouvelle fois aligné son joyau sénégalais, Krépin Diatta. Par contre Mbaye Diagne, sur le banc tout au long du match, n’a finalement pas foulé la pelouse du Bernabeu.
Les Brugeois ont inscrit les deux premiers buts grâce à Emmanuel Dennis en première période (9e et 39e). Le Real a réduit l’écart par Sergio Ramos après la mi-temps (55e). Bruges a terminé le match à 10, Ruud Vormer a été exclu à la 84ème minute pour une deuxième carte jaune. Dans la foulée, Casemiro a égalisé de la tête, obtenant un point pour les Madrilènes.
Madrid miraculé et Bruges un peu lésé. Si Bruges prend un bon point et reste devant leur adversaire du soir au classement, il peut en vouloir à l’arbitrage pour certaines décisions. A noter la grosse prestation sur les flancs de Krépin Diatta au Bernabeu. Le Real a tremblé. Le Real était proche de céder. Mais les deux équipes se quittent bons-amis.

Paris évite le piège turc
Après une entrée en lice mémorable contre le Real Madrid (3-0), le Paris Saint-Germain se déplaçait dans l’antre de Galatasaray pour faire la passe de deux. Et les hommes de Thomas Tuchel ont trouvé en Turquie tout ce qu’ils imaginaient : une atmosphère bouillonnante, de l’intensité, de l’âpreté et un adversaire au plan bien ficelé.
Même privé de Neymar, Cavani et Mbappé au coup d’envoi, le club de la capitale avait pourtant des armes à faire valoir en se présentant avec un onze identique à celui qui a laminé le Real. Avec Angel Di Maria en chef d’orchestre et le Sénégalais Gana Guèye encore monstrueux au milieu.
Supérieurs dans tous les compartiments du jeu, les Parisiens n’ont pas fructifié ce premier temps fort. En face, Galatasaray a pu en profiter pour tenter d’imposer un faux rythme, progressivement.
Finalement Mauro Icardi a trouvé l’ouverture pour inscrire le premier but de sa carrière parisienne et l’unique but du match au terme d’une combinaison à trois avec Angel Di Maria et Pablo Sarabia, subtil passeur.
Pour l’instant, la campagne européenne du Psg est parfaite en matière de points, et le résultat du Real Madrid contre Bruges (2-2) permet aux Parisiens de prendre une belle avance en tête du Groupe A. Il faudra faire attention au relâchement et tenter de valider une qualification lors des prochaines journées.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here