PARTAGER

Liverpool, qui restait sur deux matchs décevants en Ligue des Champions, s’est bien relancé en s’imposant 4-1 à Genk ce mercredi soir, lors de la troisième journée de la phase de groupes. Ce succès doit beaucoup à Alex Oxlade-Chamberlain, auteur de deux buts splendides, mais aussi au sénégalais, Sadio Mané, buteur et passeur décisif.

Jusqu’à maintenant, les champions d’Europe en titre n’avaient guère brillé en C1 lors de cette édition 2019-2020. Les joueurs de Liverpool avaient ainsi sombré d’entrée à Naples (0-2 le 17 septembre) avant de battre difficilement Salzbourg à Anfield (4-3, le 2 octobre). Mais ce mercredi soir, à l’occasion de la troisième journée de la phase de groupes, le Lfc s’est pleinement rassuré en l’emportant logiquement 4-1 sur la pelouse de Genk.
Jürgen Klopp avait pourtant mis en place une équipe composée en partie de joueurs en phase de reprise, comme Alisson, Dejan Lovren, Naby Keïta ou Alex Oxlade-Chamberlain, qui effectuaient tous leurs débuts en Ligue des Champions cette saison. Ce dernier s’est particulièrement illustré, en inscrivant les deux premiers buts de son équipe, sur deux frappes lointaines splendides, l’une croisée (1-0, 2e), l’autre étant délivrée d’un délicieux extérieur du pied (2-0, 57e).

Le duo Mané-Salah s’illustre
Les deux autres réalisations des Reds ont été l’œuvre de deux des favoris pour le Ballon d’Or : Sadio Mané a surgi à une vitesse folle pour profiter d’un caviar de Mohamed Salah (3-0, 77e), avant de rendre la politesse à l’Egyp­tien, sur une action toute aussi fluide (4-0, 87e). Dans la foulée, Genk a sauvé l’honneur sur un tir en pivot de Stephen Odey, bien servi par le bien nommé Dieu­merci Ndongala (4-1, 88e). Un but qui n’empêche pas les Belges d’être quasiment éliminés de la C1, tandis que les Reds s’accrochent eux solidement à leur deuxième place, à un point de Naples.

Naples de Koulibaly reste leader
Naples conserve sa place de leader du groupe E, après sa victoire à Salzbourg (3-2). L’inter­na­tional sénégalais, Kalidou Koulibaly, et ses coéquipiers se sont imposés péniblement sur la pelouse de Salzbourg, au terme d’une véritable course-poursuite. Au doublé de Dries Mertens (17e, 64e) avait répondu celui de l’étonnant norvégien de 19 ans Erling Braut Haland (40e, s.p. et 72e), déjà auteur de 6 buts en trois matchs de Ligue des Champions cette saison. Les hommes de Carlo Ancelotti ont arraché la victoire avec un brin de réussite, en marquant juste après l’égalisation de Haland (3-2, 73e). A noter que Dries Mertens a marqué 116 buts sous le maillot napolitain. Le Belge a dépassé Diego Maradona (115) et revient à cinq unités du record de buts marqués pour Naples, détenu par le Slovaque Marek Hamsik (121).
Avec lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here