PARTAGER
LIVERPOOL, ENGLAND - MAY 07: Sadio Mane of Liverpool evades Arturo Vidal of Barcelona during the UEFA Champions League Semi Final second leg match between Liverpool and Barcelona at Anfield on May 07, 2019 in Liverpool, England. (Photo by Shaun Botterill/Getty Images)

A Anfield, Liverpool a réalisé l’impossible en renversant Barcelone (4-0, 0-3 au match aller) au terme d’une prestation héroïque, marquée par les doublés de Divock Origi et Georginio Wijnaldum. Les Reds de Sadio Mané se qualifient pour leur deuxième finale de Ligue des Champions d’affilée.

L’impossible rêve s’est donc réalisé. Liverpool, qui a remonté les trois buts du match aller (0-3), a terrassé Barcelone (4-0) au terme d’une prestation héroïque à Anfield. Divock Origi et Georginio Wijnaldum ont inscrit un doublé qui permet aux Reds de se qualifier pour leur deuxième finale de Ligue des Champions d’affilée. L’interna­tional sénégalais, Sadio Mané, qui n’a pas marqué, s’offre une deuxième finale de suite.
Le dernier joueur à avoir inscrit un doublé en Ligue des Champions contre les Blaugrana se nommait Paulo Dybala, avec la Juve (3-0), en avril 2017, avant que Georginio Wijnaldum n’entre en scène lors de cette demi-finale retour. En seulement deux minutes, le remplaçant de Robertson (46e) a assommé Barcelone, d’une frappe puissante du droit (2-0, 54e) et d’une tête imparable (3-0, 56e). Très peu en vue à l’aller, au Camp Nou, au poste de faux avant-centre, le milieu de terrain néerlandais (28 ans) s’est vengé de sa très tiède prestation en faisant basculer cette rencontre.
Très en vue à l’aller, Jordi Alba symbolise les malheurs catalans. S’il a très bien entamé son match, en sauvant son équipe dès la première minute, il s’est ensuite retrouvé dans tous les mauvais coups, notamment sur le plan défensif. Sa tête en retrait, interceptée par Mané, a en effet entraîné la prompte ouverture du score de Liverpool (7e). De plus, le deuxième but adverse (54e) est parti d’un mauvais contrôle de sa part, à la réception d’une passe moyenne de Rakitic, certes. A ce lourd passif s’ajoute son incroyable occasion de but de la 16e minute, lorsqu’il n’a pas frappé malgré une position idyllique. Malgré sa participation à plusieurs mouvements intéressants en première période, dans les bons moments de possession du champion d’Espagne, sa soirée s’est avérée bien noire.
Avec lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here