PARTAGER

Malgré sa large victoire à l’aller sur le terrain de la Juventus (0-3), le Real Madrid a tremblé jusqu’au bout pour valider sa place en demi-finales de la Ligue des champions. Au bout d’un match fou, Cristiano Ronaldo a offert le but de la qualification aux siens à la dernière minute (1-3).

Après le séisme romain mardi soir, le monde du football a bien failli connaître une deuxième secousse à Madrid. La Juventus a mis les trois buts de l’impensable sur la pelouse du Santiago-Bernabeu. Elle touchait du doigt le miracle malgré sa défaite à l’aller (0-3) qui ne lui laissait qu’une infime chance de qualification. Mais Mehdi Benatia a fait faute sur Lucas Vasquez dans sa surface à l’ultime minute de jeu. Penalty. Que Cristiano Ronaldo a magistralement transformé (1-3, score final). Le Real Madrid est en demi-finales et toujours en course pour un incroyable triplé en Ligue des Champions.
Le Croate, Mario Mandzukic, était rentré en cours de match la semaine dernière alors que les jeux étaient déjà faits. Titularisé d’entrée par Massimilliano Allegri à Bernabeu, il n’a eu besoin que de 76 secondes de jeu pour se mettre en valeur en transformant de la tête une offrande de Sami Khedira. Il a ensuite été intenable et a fini le match sur les rotules. A son crédit, une grosse occasion sur corner, encore de la tête, captée par Keylor Navas (15e), le deuxième but de la Juventus (37e), une activité dans le jeu offensif et plusieurs replis défensifs qui lui ont coûté un carton jaune (29e).

L’absence de Sergio Ramos
Au match aller, Sergio Ramos a pris un jaune après une intervention sur Paulo Dybala. Cette intervention l’a privé du retour. L’absence du capitaine du Real s’est cruellement fait sentir dans l’arrière-garde madrilène qui a manqué de sérénité. En se gênant en début de match, Raphaël Varane et Jésus Vallejo ont mal lancé leur association (7e). Dani Carjaval a été dominé par Mario Mandzukic sur le deuxième but (37e). Et que dire de Keylor Navas, auteur d’une boulette inhabituelle qui a ouvert la porte à Blaise Matuidi pour le troisième but (61e). En tribunes et tout sourire en début de rencontre, Ramos a fini le match au bord du terrain, à encourager comme il pouvait ses partenaires.
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here