PARTAGER

Il n’y aura ni migraine ni regrets au réveil : battu par Naples (0-2) lors de la première journée, Liverpool n’a pas laissé échapper son premier succès de la saison en Ligue des Cham­pions. Les Reds sont venus à bout d’une valeureuse équipe de Salzbourg (4-3) au terme d’un scénario complètement fou. Qui aurait imaginé que les joueurs de Jürgen Klopp éprouveraient les pires difficultés du monde à s’imposer alors qu’ils menaient 3-0 après seulement trente-six minutes de jeu ?
Pour ne pas avoir su fermer le verrou, Henderson et ses équipiers ont donné quelques frayeurs à leurs supporters avec Hwang dans le rôle du tourmenteur. Auteur d’un but juste avant la pause (39e), puis de deux passes décisives, le Sud-Coréen a fait vivre un calvaire à Van Dijk et ses équipiers. Il a fallu que Salah, auteur d’un doublé, prenne une nouvelle fois le meilleur sur la défense de Salzbourg pour éviter aux Reds un camouflet.
Ils avaient pourtant été parfaitement lancés. Après une première alerte signée Firmino (7e), Mané, couvert par Onguéné, a ouvert le score à bout portant (9e). C’est son premier but en Ligue des Champions cette saison. Robertson double la mise sur un service de Alexander-Arnold (25e). Dans la foulée, Salah a profité d’une frappe de Firmino mal repoussée par Stankovic pour corser encore un peu plus l’addition. Rideau ?
Alors que la réduction du score de Hwang aurait pu s’avérer anecdotique, Liverpool a laissé beaucoup trop d’espaces, derrière, pour ne pas être puni en retour. A la réception d’un centre du Sud-Coréen, Minamino a fait douter les Reds (55e) avant que Haland, tout juste entré en jeu (57e), ne redistribue complètement les cartes (60e).
Malgré une dernière occasion du rentrant Okugawa (76e), Salzbourg ne s’est finalement jamais relevé du deuxième but inscrit par Salah (69e). Alors que Mané a lui aussi marqué, tandis que Fimino a, lui, délivré deux passes décisives, Liverpool doit une fière chandelle à son trio offensif. Ce succès lui permet de revenir à hauteur de son adversaire du soir, une longueur derrière Naples tenu en échec un peu plus tôt sur la pelouse du Racing Genk (0-0).
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here