PARTAGER

Coup de théâtre en Ligue africaine des champions. Le Raja de Casablanca, demi-finaliste de l’édition précédente, a été éliminé ce mardi au bout de la séance des tirs au but par Teungueth Fc. Les champions du Sénégal imitent la Jeanne d’Arc… 17 ans après.

C’est un véritable séisme qui s’est abattu sur le foot marocain. Le champion en titre, le Raja de Casablanca, demi-finaliste de la précédente édition, a été éliminé aux tirs au but par les modestes Sénégalais de Teungueth Fc (Tfc).
Après le 0-0 de l’extérieur à l’aller, les Marocains ont poussé, mais sans jamais trouver la faille sur une pelouse du stade Mohammed V, complètement détrempée et qui ressemblait davantage à une piscine qu’à un terrain de football. Une vraie «pataugeoire».
Du coup, tout s’est joué aux tirs au but et malgré l’arrêt de leur gardien Zniti qui les avait bien lancés, les Rajaouis ont complètement déchanté en ratant leurs trois premières tentatives, dont 2 expédiées sur la barre, ce qui a scellé leur sort (0-0, t.a.b 1-3). Le héros côté sénégalais se nomme Abdoulaye Diop pour avoir marqué le penalty qui qualifie son équipe.
Les hommes de Jamal Sellami, coach du Raja, tenteront de surmonter cette immense déception en faisant bonne figure en Coupe de la Caf, compétition dans laquelle ils sont reversés.
Pour Teungueth Fc, il s’agit en revanche d’une qualification historique. La jeune équipe rufisquoise, pour une première participation, rejoint la Jeanne d’Arc de Dakar… 17 ans. Les «Bleus-blancs» étaient en effet jusque-là la seule équipe sénégalaise à intégrer le huit africain, c’était en 2004.

Une prime de 300 millions Cfa
Au-delà de cette qualification pour la phase de groupe, le Tfc a aussi l’assurance de gonfler considérablement son budget en se remplissant les poches.
Faut rappeler qu’en mai dernier, la Caf a annoncé l’augmentation des primes pour les clubs qui gagneront la Ligue des champions, mais surtout pour ceux qui participeront à cette compétition. Dans le détail, l’instance faîtière du football africain a considérablement revu à la hausse les primes de qualification en raison de la pandémie du coronavirus.
Ainsi, les clubs ayant atteint les phases de groupe de la Ligue africaine des champions et de la Coupe de la Confédération, au cours de cette période critique, verront leurs primes à la hausse. Chaque équipe qualifiée est ainsi assurée d’engranger une prime de participation de 550 mille et 275 mille de dollars américains.
Dans le cas de l’équipe rufisquoise, elle percevra 293 millions 975 mille Cfa, suite à sa qualification historique pour la phase de groupe de Ligue des champions. Une belle cagnotte pour l’équipe du président Babacar Ndiaye qui pourra ainsi préparer en toute sérénité et quiétude les phases de poule.
En attendant, les regards sont tournés vers le Jaraaf qui joue son avenir en Coupe Caf cet après-midi à 16h contre San Pedro au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. A l’aller, les Médinois avaient perdu 0-1.
hdiandy@lequotidien.sn
(avec wiwsport)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here