PARTAGER

Didier Gomes Da Rosa, l’entraîneur du Horoya Conakry, ne craint pas le Wydad et croit fermement aux chances de qualification de son équipe en demie finale de la Ligue des champions. Son discours est plein d’assurance. En effet, le coach de l’équipe guinéenne n’a ni crainte ni complexe après avoir concédé le nul à l’aller à domicile (0-0).
«Nous avons travaillé l’efficacité devant les buts adverses, puisqu’il est évident que nous aurons des opportunités de marquer samedi. On a la vitesse devant pour faire souffrir le Wydad», a déclaré le technicien français en conférence de presse.
«Ce sera un match rude, c’est le top niveau africain. Il y a eu des fatigues, quelques bobos, mais aujourd’hui tout le monde a envie de jouer. Et je crois qu’on peut faire honneur au football guinéen. En tout cas, nous allons au Maroc sans crainte», conclut Didier Gomes Da Rosa qui semble confiant.
C’est au complexe Moulay Abdellah de Rabat que les deux équipes se rencontrent ce soir, à 20 heures. Le vainqueur jouera soit Mamelodi Sundowns, soit Al Ahly, en demi-finale (à l’aller des quarts, les Egyptiens ont perdu 0-5).

Le Wac pourrait bientôt rejouer à «Donor»
A noter que le complexe Mohammed V ou «Donor» n’ouvrira finalement pas cette saison. Sauf dans deux cas : si le Wydad ou peu probablement le Raja remporte le titre de champion du Maroc, le Conseil de la ville permettra la tenue d’une seule rencontre locale, afin d’y fêter le sacre.
Si aussi les «Rouge et blanc» arrivent en finale de la Ligue des champions africaine, le stade ouvrira ses portes pour leur permettre d’y jouer ce match continental décisif. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar dans sa livraison du 12 avril, en se rapportant aux déclarations des responsables des travaux de réaménagement du stade casablancais.
Le360.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here