PARTAGER

Alléchant duel Neymar-Messi ! Les deux superstars s’affronteront dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, dans un duel entre le Paris Sg, vice-champion en titre, et Barcelone, sa bête noire… en pleine déconfiture.

Parti du Barça avec perte et fracas en 2017, Neymar a clamé son envie de retrouver son grand ami Messi. Sous réserve que le Brésilien soit sur pied, ce pourrait être le cas lors de cette double confrontation programmée en février et mars prochains, avec la plus belle affiche de ces huitièmes.
Sur le papier, le Barça est prenable pour le club parisien. Hui­tième de Liga, l’ancien club de Neymar est plongé dans une crise institutionnelle et sportive qui lui a valu d’être non tête de série, et donc d’affronter un ad­versaire difficile dès les huitièmes.
Mais le Psg devra veiller à ne pas traîner son lourd passif contre le club catalan. Depuis que le club bat pavillon qatari, il a croisé trois fois la route des Blaugranas, pour trois éliminations (2013, 2015, 2017) dont l’humiliante «remontada» (0-4, 6-1) subie en huitièmes de finale en 2017.

CR7 retrouve une équipe portugaise 4 ans après
L’autre superstar du football européen, Cristiano Ronaldo, re­tournera dans son Portugal natal dès février, même si c’est loin de son île de Madère ou de Lisbonne où il a éclos au Spor­ting.
La Juventus Turin se déplacera en effet à Porto pour le match aller, prévu les 16-17 ou 23-24 février, avant de recevoir les Dragons au match retour, les 9-10 ou 16-17 mars. C’est la première fois depuis 2016, avec la confrontation en poules entre le Real Madrid et le Sporting Portugal, son club formateur, que «CR7» affronte une équipe portugaise. Il pourra se rappeler au souvenir de Porto, auquel il avait passé un spectaculaire but tout en puissance en 2009, l’année de son premier Ballon d’Or, alors qu’il jouait encore à Manchester United.

Atlético-Chelsea promet des étincelles
Deux autres des plus grands buteurs européens se croiseront aussi dès les huitièmes : Robert Lewandowski et Ciro Immobile.
Le tirage au sort a en effet accouché d’un duel entre le Bayern Munich et la Lazio Ro­me. C’est une confrontation inédite en Coupe d’Europe pour les champions en titre bavarois, qui aspirent à conserver leur titre à l’issue de la finale, le 29 mai au stade olympique Atatürk d’Istanbul (Tur­quie).
Autre match qui promet de faire des étincelles : l’Atlético Madrid-Chelsea. La dernière fois que les Colchoneros avaient disputé une confrontation à élimination directe en C1 contre les Blues, c’était en demi-finale et le club madrilène l’avait emporté, avant d’échouer en finale contre le Real Madrid en 2014.
Pour les autres affiches on aura : Real-Atalanta Bergame, Manchester City-Mönchen­gladbach, Leipzig-Liverpool et Dortmund-Séville.
Avec Afp

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here