PARTAGER

Pour son retour en Ligue africaine des Champions, 32 ans après, l’Us Gorée a fait match nul (0-0) samedi à Demba Diop contre Horoya Ac de Guinée en préliminaires aller. Très attendu, le portier international sénégalais de l’équipe guinéenne, Khadim Ndiaye, a été éclipsé par celui des Insulaires, Ibrahima Niass, qui a sorti un gros match dans ses buts.

Ce n’est pour rien que le portier de l’Us Gorée, Ibrahima Niass, fut désigné meilleur gardien de la Ligue 1 la saison dernière. L’ancien sociétaire du Walidan de Thiès a donné raison à son entraîneur, Aly Male, qui a été à l’origine de sa venue à Gorée. Face à Horoya Ac de Guinée Conakry en aller des préliminaires de la Ligue des Champions, le longiligne portier a sorti un gros match pour éviter la défaite à son équipe qui a finalement concédé le nul banc. Eclipsant du coup son compatriote, Khadim Ndiaye, l’international sénégalais qui garde les buts de la formation guinéenne et qui n’a pas eu à faire grand-chose. Dès la première minute, Niass s’est illustré en remportant son duel avec l’attaquant Bassirou Ouédrago qui tenait l’occasion d’ouvrir la marque. Crédité d’un très bon match en première mi-temps, le natif de Thiès, en début de seconde période, est obligé de sortir le grand jeu en usant de ses longues jambes pour enrayer une occasion franche des Guinéens (50e mn). Arrachant du coup les félicitations de son entraîneur, Aly Male : «Nous avons fait une mauvaise première mi-temps. J‘ai dit à mes joueurs que certaines erreurs se paient cash en Ligue des Champions. Je ne sais comment notre portier, Ibrahima Niass, a pu sortir la balle de l’attaquant guinéen qui s’était retrouvé seul face à lui.» A l’arrivée, Niass finira par garder inviolée sa cage donnant un brin d’espoir à son équipe pour la manche retour prévue dans une semaine. D’où la satisfaction de son coach par rapport à un tel résultat. «Ce n’est pas cher payé si on s’en sort avec un 0-0. Je suis content pour ce nul car on pouvait encaisser deux à trois buts dans ce match», a indiqué Aly Male en conférence de presse d’après-match. Gardant espoir de se qualifier en terre guinéenne, le coach insulaire de souligner que son équipe «fera le match qu’il faut» pour y parvenir, même si la pause intervenue lors de la Can a un peu «perturbé» son équipe lors du match de samedi. «Nous ferons un match fou», promet le jeune technicien qui souligne qu’il apportera les correctifs qui s’imposent pour rendre son équipe beaucoup plus performante. L’inexpérience de ses joueurs, selon lui, explique les difficultés rencontrées en première mi-temps. Une première période dominée par les visiteurs, et une seconde plus équilibrée. Côté guinéen, l’entraîneur français d’Horoya Ac, Victor Zvunka, s’est montré furieux par rapport au match nul de son équipe. Parce que convaincu, selon lui, que son équipe pouvait au moins s’en sortir avec une victoire vu le nombre d’occasions vendangées. «Je suis énervé parce qu’au bout de deux minutes le match était terminé. Ce match nul nous oblige à être encore plus vigilants au retour. Si Gorée marque chez nous, nous serons obligés de marquer deux buts pour nous qualifier», a soutenu le technicien français. ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here