PARTAGER

Le retour de Cristiano Ronaldo sur les pelouses espagnoles a tourné court mercredi à Valence en Ligue des Champions : la nouvelle star de la Juventus Turin a écopé d’un carton rouge direct à la demi-heure de jeu pour un accrochage avec un défenseur valencien.
L’ancien attaquant du Real Madrid, hué à chaque prise de balle pour son premier match de C1 avec son nouveau club, a été exclu à la 29e minute après avoir apparemment donné un léger coup de pied à Jeison Murillo au moment de faire un appel à l’entrée de la surface, puis réagi vivement aux protestations de son adversaire. Le quintuple Ballon d’Or a accueilli son exclusion avec de grands gestes de rage et d’incompréhension, avant de sortir en pleurs alors que le score était encore de 0-0.

11e carton rouge pour Ronaldo
C’est le 11e carton rouge de la carrière du meilleur buteur de l’histoire de la C1 (120 buts), qui devrait au moins être suspendu au prochain match européen de la Juve début octobre contre les Young Boys de Berne à Turin.
La dernière exclusion en date de ce fort tempérament remontait au mois d’août 2017 quand, avec le Real Madrid, il avait été exclu pour deux cartons jaunes en Supercoupe d’Espagne face au Barça (3-1) : d’abord pour avoir enlevé son maillot au moment de célébrer son but au Camp Nou, puis pour avoir, aux yeux de l’arbitre, plongé dans la surface pour tenter d’obtenir un penalty. Agacé, il avait alors poussé un des arbitres, écopant d’une suspension totale de cinq matchs.
Ce carton rouge à Valence marque un coup d’arrêt dans l’adaptation turinoise de Ronaldo, recruté cet été par la Juve pour plus de 100 millions d’euros afin d’essayer de gagner enfin la Ligue des Champions pour la première fois depuis 1996. Et dire que le Portugais semblait lancé après avoir inscrit dimanche ses deux premiers buts en match officiel sous son nouveau maillot…

«Une des pires injustices de sa carrière»
Notons qu’après le match, Edu Aguirre, un journaliste proche de Cristiano et son entourage, a raconté ce que le ‘7’ a dit pendant de son expulsion : «Cris pense que l’expulsion est une des plus grandes injustices de sa carrière.»
Maintenant, le Portugais, qui n’a pas souhaité répondre aux questions des journalistes en quittant le Mestalla, devra attendre le verdict de l’Uefa pour savoir combien de matchs il devrait manquer ou si au final il connaitra une réduction de peine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here