PARTAGER

La Caf a rendu hier son verdict dans l’affaire qui oppose le Zamalek d’Egypte aux Sénégalais de Génération Foot, dans le cadre du match retour du 1er tour de la Ligue des Champions Caf. Détails.

La Commission d’organisation des compétitions interclubs au sein de la Confédération africaine de football (Caf) a tenu ce mardi une réunion pour statuer sur le sort du match retour du 1er tour de la Ligue des Champions entre le Zamalek et Génération Foot. Une rencontre qui n’a pu se jouer après le refus des Sénégalais de se plier au diktat des Egyptiens, qui ont tenté de la reporter à une date et un lieu différents, sans le consentement de leurs adversaires.
Si dans un premier temps la Caf a accepté la requête du Zamalek, elle n’a pas obtenu l’accord de Génération Foot, ni respecté les délais prévus pour en aviser les visiteurs. D’où l’imbroglio.

Le 24 octobre prochain au Caire
La Confédération africaine de football a finalement décidé de faire rejouer le match retour entre Zamalek et Génération Foot, le 24 octobre prochain à 20h, au Caire. La Commission interclubs, selon un communiqué officiel de l’instance dirigeante du football africain, a ainsi accompagné cette décision de quelques mesures en obligeant Zamalek à confirmer la tenue de la rencontre au plus tard, le 12 octobre, la prise en charge complète par la Caf, des frais relatifs au voyage de Génération Foot, et enfin un nouvel examen de l’affaire qui sera effectué par la Commission de discipline pour les aspects relevant de sa compétence.

Génération Foot attend des arguments juridiques
Toutefois, cette mesure de la Caf ne garantit pas forcément une issue heureuse à l’affaire. Du côté de Génération Foot, l’on attend d’être officiellement saisi pour se prononcer sur l’affaire. Mais, selon quelques indiscrétions, le club va exiger de recevoir les arguments juridiques qui peuvent justifier cette décision de faire rejouer le match. L’équipe championne du Sénégal reste dans sa position de réclamer le gain de la rencontre, puisqu’elle estime avoir respecté toute la procédure alors que l’adversaire égyptien était en faute de non-respect des textes règlementaires de la Caf.
Avec emedia.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here