PARTAGER

Au cœur d’un scandale historique après ses propos racistes tenus au moment de désigner Pierre Webo à l’arbitre principal, Sebastian Coltescu, le quatrième arbitre de la rencontre Psg-Basaksehir, est rapidement devenu tristement célèbre.
Désigné par l’Uefa pour diriger la rencontre, Ovidiu Hate­gan, arbitre principal, a exprimé ses regrets. «Désolé pour le malentendu. Mon intention n’a jamais été le racisme. Dans un tel environnement, les gens ne peuvent parfois pas exprimer correctement leurs sentiments et peuvent être mal compris. Je m’excuse au nom de la Ligue des Champions de l’Uefa. J’espère que vous comprenez», peut-on en effet lire sur le compte en question. Les excuses de Sebatsian Coltescu étaient d’ailleurs accompagnées du message hashtag #no­to­racism.

Le ministre des Sports roumain condamne
L’Etat roumain, par la voix de son ministre des Sports, Ionut Stroe, a largement condamné mercredi les propos «racistes» attribués au quatrième arbitre. «Je condamne fermement tout propos qui peut être interprété comme raciste, xénophobe ou discriminatoire», a-t-il déclaré à la chaîne DigiTv. «Je présente mes excuses au nom du sport roumain pour cet incident malheureux, qui ne nous représente pas», a-t-il ajouté.
La Fédération roumaine (Frf) a de son côté indiqué dans un communiqué se «désolidariser fermement de toute action ou déclaration à connotation raciste ou xénophobe. Nous attendons le rapport de l’Uefa pour savoir exactement ce qui s’est passé et agir en conséquence», a ajouté la Frf.
L’Uefa a décidé de suspendre le carton rouge infligé mardi par l’arbitre de Psg – Basa­ksehir à Achille Webo, l’entraîneur adjoint du club turc, qui a accusé le quatrième arbitre de racisme. L’Uefa précise par ailleurs qu’une enquête va être ouverte sur «l’administration de ce carton rouge».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here