PARTAGER

Diallo ou Khadim, sachez que la balle est dans votre camp. Koulibaly reste le Kalidou de Naples sans être doux face à Lewandowski qui, souvent, a la pêche d’un fan de Whisky. C’est un Robert de buts ! Sans doute, sans un Kara, Salif peut bien briller comme de l’or. Surtout si, à droite, Gassama reste adroit et garde Lamine des grands jours. Tout comme Moussa Wagué doit être un wagon lié à Sadio pour mettre l’équipe sur les rails. Et c’est bien de lui que doit (é) Mané les contre-attaques. A gauche, Saliou est parti, mais avec Adama Mbengue c’est Ciss et 9. Heureusement Youssouph Sabaly peut être rouge comme Bordeaux !
Au milieu, Cheikhou peut donner des Kou-yaté alors que Pape Alioune Ndiaye peut gérer un PAN entier du terrain. Diao, s’il te plaît ne gaspille pas des balles dé ! Si tu veux que Ismaïla soit Tsar en Russie. A Niang, disons Eh Mbaye ! Le Sénégal n’a pas oublié que tu l’as honoré à Polokwane. C’est sûr qu’avec Guèye, we Gana win ! Et Cheikh est Ndoye mais jamais noye boy. Alfred Ndiaye dou diaye match bi. On attend des deux Moussa un Sow offensif. Ou de Diafra et Mame Birame un Stoke de buts. Lion, rugis ! Pardon, Lion, Russie !
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here