PARTAGER

Pour le deuxième tour, il faudra parler japonais. Face à ces «hi hon», pas besoin de «khons». Juste rouler à la vitesse de Honda. Aliou Cissé aura besoin, pour ce faire, de moins de poids au milieu pour venir à bout des Samouraïs prêts à se faire hara-kiri après leur victoire-surprise face aux Colombiens.
En attendant, le Nigeria, un autre Africain, reste dans la course. C’était le match à ne pas rater. Parce que non seulement se jouait une deuxième place après Croatie, mais parce qu’en grande partie dépendait l’avenir de Messi et sa bande dans la compétition. Les Super Eagles ont donc volé au-dessus de l’Island par deux fois. Et du coup, Moussa (qui a offert un doublé magnifique) relance ce groupe D où tout reste à jouer entre les 3.

La Seleçao évite un ciao prématuré
Rio n’a pas ri haut pendant presque 90 mn. Il a fallu un but libérateur de Coutinho, puis un autre de Neymar face à une équipe du Costa Rica blindée. Avant d’être laminée. Eliminée. La trouvaille du coach brésilien n’a pas été (p)Tite avec les passes décisives des deux remplaçants, Douglas Costa et Roberto Firmino. Au final, la Seleçao a évité (pour le moment) un ciao prématuré. Tout se jouera à la dernière journée puisque les Suisses ont rebattu les cartes après leur première victoire face aux Serbes.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here