PARTAGER

Convoité par le Mali, terre de ses ancêtres, Adama Traoré risque fort de lui passer sous le nez au profit de son pays natal, l’Espagne. Le milieu de terrain de Wolverhampton, âgé de 23 ans, a été appelé samedi par la Roja afin de pallier le forfait de Rodrigo Moreno (Fc Valence), initialement convoqué dans les 23 pour affronter Malte et la Roumanie dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020.
La moindre minute jouée durant ces deux rencontres sonnerait le glas des espoirs maliens de voir l’ancien de la Masia porter les couleurs des Aigles, après avoir connu les différentes équipes espagnoles de jeunes.
Ces derniers jours, une photo de l’intéressé, auteur d’un début de saison canon avec les Wolves en Premier League, posant avec le maillot, du Mali avait alimenté les rumeurs : c’était clair, Adama Traoré avait choisi le pays de ses parents. Il n’en était rien, et son nom ne figurait d’ailleurs pas sur la liste du sélectionneur Moha­med Magassouba en vue des rencontres des éliminatoires de la Can 2021 face à la Guinée puis au Tchad.
«Ne vous laissez pas distraire par les fake news ! Nous communiquerons bientôt sur le cas Adama Traoré», avait rapidement temporisé via Twitter le Team Manager de l’équipe nationale malienne, Fousseni Diawa­ra.

Le précédent Munir El Haddadi
Pourtant le processus suivait son cours, comme l’avait indiqué le mois dernier le président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré dit «Bavieux» : «J’ai dépêché une mission en Angleterre qui a déjà rencontré Adama Traoré, avait déclaré le dirigeant au micro de l’Ortm. Et moi-même j’ai eu également un entretien téléphonique avec lui. Je pense que les échanges que nous avons eus avec Adama porteront leurs fruits.»
Sauf un improbable refus de l’intéressé d’honorer la convocation espagnole, ce ne sera donc pas le cas : le Mali a certainement perdu une bataille.
Le précédent Munir El Had­dadi revient alors dans toutes les mémoires : alors dragué par le Maroc, le jeune attaquant du Fc Barcelone (19 ans à l’époque) avait été convoqué par la Roja. Ses 13 minutes de jeu contre la Macédoine en éliminatoires de l’Euro 2016 le bloqueront à vie pour le Maroc. Malgré les dérogations demandées en vain par la suite à la Fifa et les recours devant le Tas, l’actuel joueur du Fc Séville ne rejoindra jamais les Lions de l’Atlas. Dura lex, sed lex…
Avec Football365

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here