PARTAGER

La politique s’invite dans le sport en Angleterre. Et des joueurs étrangers à l’instar de Sadio Mané pourraient faire les frais du Brexit.

Lors d’un référendum organisé il y a quelques années, la majeure partie du Royaume-Uni a voté pour le Brexit, synonyme d’un départ de l’Union Euro­péenne (Ue). Depuis des tractations sont en cours et le 31 janvier dernier elles sont venues à leur terme. Avec son retrait officiel de l’Ue.
Si cette décision est purement politique, elle va cependant affecter aussi l’économie du pays dont celle de la Premier League.
Ce départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne a pour conséquence directe, la dévaluation de sa monnaie, la Livre Sterling. Elle aura un effet sur les salaires des 331 joueurs étrangers du championnat anglais dont fait partie Mané.
L’illustration a été faite par l’économiste Pierre Rondeau sur RMC : «Imaginons un joueur qui négocie 1 million de livres comme salaire, il touchait 1 800 000 euros. La livre est passée de 1,8 à 1,12. Certains économistes prédisent même une égalité parfaite, une livre égale un euro. Si on reprend l’exemple du joueur payé 1 million de livres. Il y a deux, trois ans, il touchait 1,8 millions d’euros, aujourd’hui il touche 1 120 000 euros. Et peut-être que demain, après le Brexit, avec 1 million de livres, il touchera 1 million d’euros. Il aura perdu 800 000 euros.»
Peut-être que désormais, Sadio Mané qui touche actuellement 9 millions d’euros par an, pourrait perdre une grosse somme sur son dû.
Avec Afriquesports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here