PARTAGER

C’est époustouflant ce bruit et cette fureur soudaine et c’est aussi, fondamentalement intolérable. C’est une litote que de dire que rien ne pourrait justifier ces injures publiques de mauvais goût. Ces comportements dénotent une profonde méconnaissance des partis politiques et de l’Etat, de leurs fonctionnements et de leurs prérogatives. Dans les véritables systèmes démocratiques et républicains, il persiste une sérénité indispensable à la bonne marche des affaires publiques. Il existe toujours dans un système véritablement républicain, une certaine réserve et une retenue qui empêchent le débat public de sombrer dans la fétidité des sordides calomnies et des injures. Ces comportements préjudiciables et incompréhensibles sont toujours à l’origine d’une sourde défiance des populations vis-à-vis des hommes et femmes politiques. Pour nous, jeunes militants dévoués à la cause, ces comportements sont en contradiction flagrante avec les valeurs intrinsèques de l’Apr.
Le Président Macky Sall est en train d’abattre un travail considérable pour fondamentalement redresser ce pays et le placer définitivement sur la rampe de lancement de l’émergence économique et sociale. Cette vérité-là est de notoriété publique, elle a été légitimée, pour la deuxième fois, par le suffrage universel et s’est imposée à l’ensemble de la Nation. Elle doit mobiliser l’armée des hommes de bonne volonté de ce pays et cette nécessité n’a jamais été aussi prégnante et aussi proche d’une dynamique réalisation. L’Apr devrait souverainement se positionner comme le fer de lance de ce combat pour apporter le bonheur aux Sénégalais. Le Président Macky Sall à la barre est sans conteste, irréprochable, tellement il a pris la mesure de l’Etat et maîtrisé les besoins des populations en apportant des mesures pérennes.
Il s’est mis à la tâche avec une rigueur et des éléments flagrants de compétence. Il a aussi propulsé, au sommet de l’Etat, le meilleur de ses compagnons avec comme impérieuse obligation de servir les populations. Beaucoup de ces Apéristes sont restés dans une loyauté sans faille. Aujourd’hui, on ne peut que déplorer les contestations stériles et les batailles de positionnement de certains aux ambitions démesurées. Cette agitation stérile est incompréhensible alors que le Sénégal est confronté à un défi majeur, attaqué de front par un ennemi invisible porteur de mort.
Le Président Macky n’exige pas l’unanimité, à tout prix, au sein de l’Apr et n’a jamais cherché à imposer la parole unique. Mais il est aisé de comprendre que, dans un parti au pouvoir, le débat libre républicain et démocratique devrait, en priorité, se dérouler à l’intérieur même de ce parti et sans passion excessive.
Amadou KEBE
Président du mouvement Pse (Président Sall encore)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here