PARTAGER

Le monde sportif n’aime trop l’immixtion de la politique lors des élections au niveau des instances fédérales ; comme aussi la cooptation qui, souvent, fausse le jeu démocratique au moment des votes. L’élection du président de la Fédé de volley-ball n’a pas échappé à la règle.
Malgré la polémique sur les cooptés de la tutelle et le lobby de certains politiciens acquis à la cause de Amadou Sène, le mouvement sportif a tenu bon en élisant l’autre Amadou. Il urge maintenant de retenir les leçons et souhaiter que le ministère des Sports et le nouveau président travaillent ensemble pour l’intérêt du volley sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here