PARTAGER

Prompte à taper sur les Fédérations ou Associations qui traînent les pieds pour renouveler leurs instances, la presse sportive est loin de donner le bon exemple dans ce domaine. En témoigne la situation actuelle de l’Anps qui tarde toujours à renouveler son bureau dont le mandat a expiré depuis… septembre 2016.
On veut bien croire le président sortant, Mamadou Koumé, qui donne comme raison de ce énième report la campagne des élections législatives et le retard accusé pour la mise à disposition du rapport financier. Mais faut dire que c’est léger comme argument, surtout si on sait que ce n’est pas la première fois que l’Ag est reportée.
On se rappelle que la Can 2017 de football avait été avancée comme premier argument d’un report. Aujourd’hui, on en est à trois, avec cette fois-ci comme raison forte le rapport financier. S’il faut près d’un an pour préparer un rapport financier, cela pose problème. D’ailleurs, pourquoi fixer des dates alors que le rapport financier n’est pas prêt ? Faut dire que tout ce cafouillage engage la responsabilité entière du président Koumé, personne morale de l’Association.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here