PARTAGER
Awa Marie Coll Seck

Les membres du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Sénégal (Cn-Itie) se disent prêts à épauler tout organe œuvrant pour apporter la lumière sur l’octroi et les opérations de cession des blocs de Cayar offshore profond et de Saint-Louis offshore profond. Ils annoncent par ailleurs la publication de leur rapport portant sur l’année fiscale 2018.

L’affaire Bbc-Aliou Sall-Petro Tim a été au centre des débats des membres du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Sénégal (Cn-Itie) qui se sont réunis mardi en présence de leur nouvelle présidente Awa Marie Coll Seck. Le comité dit ainsi «prendre acte du débat public en cours et apporte son soutien sans réserve à tout organe habilité à faire la lumière sur cette affaire». Dans leur communiqué, les membres du Cn-Itie recommandent un meilleur encadrement des conditions d’octroi des permis et licences dans le secteur extractif, notamment en précisant les critères techniques et financiers à utiliser dans les procédures. Tout de même, précisent-ils, «l’Itie n’a pas une vocation d’auditrice visant à établir les matérialités des faits ou à incriminer des personnes, mais que sa mission principale est de veiller à la publication régulière de toutes les recettes tirées de l’exploitation des industries extractives ainsi que de tous les paiements versés à l’Etat par les sociétés» du secteur.
Le Cn-Itie informe par ailleurs, la mise en place prochaine du registre public des propriétaires des entreprises extractives en vertu de l’exercice 2.5 de la Norme de l’Itie 2016 permettant de lutter contre les conflits d’intérêts, le blanchiment de capitaux, la circulation de flux financiers illicites, la corruption et l’évasion fiscale. Mais également de la publication du rapport Itie portant sur l’année fiscale 2018.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here