PARTAGER

Après sa défaite face à la Croatie, le Nigeria s’est relancé hier en dominant l’Islande 2-0. Un succès qui porte la marque de l’attaquant Ahmed Musa, auteur d’un doublé. Avec trois points, les Super Eagles devancent l’Argentine de Lionel Messi (1 point), humilié (0-3) par la Croatie de Modric. Des Croates qui sont qualifiés pour le second tour, contrairement aux Islandais qui gardent aussi leurs chances de qualification.
Du coup, l’autre place qualificative va se disputer entre Nigérians et Argentins. La bande à Messi devra s’imposer au risque de retourner à la maison. Là où un nul ferait l’affaire des hommes de Gernot Rohr ; d’où les ingrédients réunis d’une «finale» de feu le 26 juin prochain, entre deux équipes qui se connaissent bien. Leur dernière confrontation n’ayant pas laissé de bons souvenirs aux Argentins qui ont été corrigés (2-4) en amical en novembre dernier en… Russie, à Krasnodar. Avec la méforme de Messi, les choses semblent compliquées pour l’Albiceleste et son sélectionneur.

Sampaoli menacé 
D’ailleurs, à en croire les informations du Mundo Deportivo, la Fédération argentine pourrait décider de se séparer de son entraîneur, Jorge Sampaoli, avant même ce dernier match de poules. En effet, ce revers contre la Croatie pourrait être celui de trop pour l’ancien coach du Fc Séville. Le journal explique que certains joueurs auraient même exigé que le sélectionneur soit viré immédiatement et Sergio Aguero, entre autres, avait du mal à cacher son agacement en zone mixte jeudi soir. La faute à des choix difficilement compréhensibles à répétition, de la non-sélection de Mauro Icardi pour le Mondial, à la maigre utilisation de Paulo Dybala. Si ce départ devait se confirmer, Jorge Burruchaga, champion du monde 1986 et actuellement manager de l’équipe, serait pressenti pour prendre la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here