PARTAGER

Alioune Sarr a fini par venir à bout des lutteurs en activité. Malgré leurs «backs» à n’en plus finir dans la presse, à travers les ondes et la lucarne magique, Khadim Gadiaga et ses «frères» n’ont pas pu battre à 4 appuis le président sortant du Cng de lutte. Alioune Sarr va donc trôner deux ans encore sur le Peuple de l’arène, le temps de travailler et d’œuvrer à la mise en place d’une Fédération qui devra naître des flancs du Cng actuel. Le ministre des Sports, en fin stratège, a plus ou moins coupé la poire en deux, en sortant de son chapeau deux anciens ténors du «sport de chez nous» que les lutteurs en activité ne rejettent pas, Tyson et Yékini, qui vont siéger aux côtés de ceux qui régulent la lutte au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here