PARTAGER

Mamadou Thiam aussi s’y met. Le conseiller spécial du président de la République a lancé son mouvement de soutien à Macky Sall, samedi, à la Maison de la presse. Agir pour l’émergence se fixe comme défi la réélection du Président Sall en 2019. Dans une salle archi-comble, les militants et sympathisants ne se sont pas gênés pour esquisser des pas de danse grâce à une animation assurée tout au long de la cérémonie. Dans son grand boubou brillant, le président d’Agir pour l’émergence s’est essayé à la musique en reprenant par moments une chanson à la gloire du président de l’Apr. A ses côtés, des membres de la mouvance présidentielle dont El Hadji Hamidou Kassé, Seydou Guèye et Mbaye Ndiaye.
Ainsi, ragaillardi par la forte mobilisation de ses partisans, Mamadou Thiam a balancé des piques à Ousmane Sonko, Mamadou Diop Decroix et Cie. «L’opposition ne cesse de crier sur tous les toits en s’arrêtant sur des détails. Elle n’a pas de programme. Elle est incapable de nous répondre sur des questions de politique économique, de projets et d’ambitions. Cette opposition est en train de s’infantiliser en voulant infantiliser le débat. C’est ce que nous voulons refuser à travers le mouvement Agir pour l’émergence», dit-il. Mais son mouvement ne compte pas laisser le terrain aux adversaires du chef de l’Etat. On se rappelle, lors du lancement de son livre Conviction républicaine, Macky Sall avait exhorté ses hommes à défendre son bilan. Un message qui trouve écho chez M. Thiam qui s’engage à «créer les conditions pour que l’opposition ne puisse pas polluer le débat». Il ajoute : «Ce qui nous intéresse, ce n’est ni de parler à cette opposition ni lui répondre. Nous sommes plutôt intéressés par la vulgarisation des réalisations du chef de l’Etat.» Il cite ainsi la baisse des coupures d’électricité, l’augmentation des bourses des étudiants et la réduction des frais de restauration.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here