PARTAGER

L’ancien ministre chargé des Affaires religieuses, Bamba Ndiaye, est pour l’annulation des manifestations religieuses afin d’éviter la propagation du coronavirus dont 4 cas ont été confirmés au Sénégal. «Nous devons aller vers la suspension des regroupements religieux», plaide l’ancien ministre qui intervenait hier en marge de la cérémonie de clôture du Forum international de Dakar dont le thème est : «Rôle des organisations de la société civile dans l’unité du monde islamique et la préservation du statut et de ses institutions».
«Un grand pays comme l’Italie a fermé ses écoles, certains matchs (de football) se jouent à huis clos. Le Sénégal n’est pas un îlot. On ne peut ne pas faire ce que les autres font», argumente Bamba Ndiaye avant de souligner que la religion islamique a tranché la question en citant le prophète Mohamed (Psl) pour dire s’il y a une épidémie dans un pays  «ceux qui s’y trouvent y restent, ceux qui ne s’y trouvent n’y aillent pas».
Jugeant «très responsables les guides religieux», Bamba Ndiaye de souligner que s’ils sont avisés à temps, ils n’hésiteront pas à suspendre leurs événements religieux qu’ils préparent durant un an.
Lisant la déclaration de Dakar, l’ancien ministre indique que «le forum a salué les mesures de prévention prises par le royaume d’Arabie Saoudite, relatives à la suspension provisoire de l’octroi de visas pour la Oumra et la visite des Lieux saints de l’islam et ce, dans le cadre de la préservation des musulmans contre la propagation du Covid-19, communément appelé coronavirus».
«Conscient de leur responsabilité vis-à-vis des menaces visant à saper l’unité de la Oummah et à saborder ses institutions», deux cents intellectuels se sont retrouvés à Dakar pour dérouler des travaux qui ont porté sur trois axes dont la première sur les défis auxquels font face les Etats et institutions du monde islamique, les facteurs du sous-développement et l’analyse de ses causes et conséquences, et enfin les esquisses de solutions pour la reconnaissance de la Oummah islamique. Les recommandations issues de cette rencontre sont «d’attirer l’attention de tous sur la gravité des périls qui menacent, impliquent la nécessité de mutualiser les forces et d’unifier les efforts pour relever les défis qui menacent l’unité de la Oummah et l’instauration de son leadership», déclare le ministre Bamba Ndiaye, porte-parole du forum qui s’est achevé sous la présidence de la Première dame de Guinée Conakry et du ministre d’Etat Mbaye Ndiaye.
Invitant la communauté internationale à redoubler de vigilance par rapport à la situation de minorités musulmanes vivant dans des pays non musulmans, le ministre d’Etat déclare que le forum rejette toute tentative visant à trouver «une alternative à l’Oci».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here