PARTAGER

La question sur un éventuel 3ème mandat de Macky Sall continue d’alimenter l’actualité politique depuis le limogeage de Sory Kaba. La Conférence des leaders du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) met en garde le Président Sall. «La règle des deux mandats est une conquête populaire du Peuple sénégalais depuis le 23 juin 2011. Elle fait partie de notre Adn démocratique et de celle des pays de la sous-région. Aucune ruse, aucune intimidation, aucune prise d’otage politique ne fera céder le Peuple», avertissent Abdoul Mbaye et Cie dans un communiqué. Ils appellent le Peuple à refuser «le non-respect du calendrier électoral et toute nouvelle manipulation de la Constitution, s’ajoutant aux quatre révisions constitutionnelles déjà vécues sous Macky Sall, qui viserait à contourner la règle impérative des deux mandats». En tout état de cause, ajoute le document, «le Crd, à l’avant-garde de la lutte citoyenne, patriotique et démocratique, ne peut pas tomber dans les ruses de Macky Sall cachées dans des faux appels interminables au dialogue politique, national, demain local et territorial». Ces opposants pensent d’emblée que «Macky Sall ruse pour diviser l’opposition et faire passer la pilule amère de l’ajustement structurel et s’entête à étouffer la démocratie sénégalaise conquise de très haute lutte par des générations de militants, de citoyens et de patriotes engagés».
Abordant les élections locales, Thierno Alassane Sall et ses camarades soutiennent que le chef de l’Etat sait que «Bby ne peut pas gagner les grandes villes, ce qui compromet sa volonté de se maintenir à tout prix au pouvoir et installer son émirat gazier». Faisant allusion sans doute à l’affaire Karim Wade, le Crd constate que «la Crei et la justice sont des instruments pour capturer des otages politiques et les amener à rallier Bby et à les exclure des compétitions électorales».
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here